Passer au contenu principal

Guerre froide commercialePékin réalise l’union transpacifique que visait Biden

L’espace de libre-échange RCEP touche 2 milliards de personnes. Il ne modifie pas l’accès des produits suisses, mais rebat les cartes de la sous-traitance en Asie.

La formation de cet immense espace de libre commerce s’étendant de Sapporo à Sydney va accroître les échanges entre ses milliers de sous-traitants, estime la CNUCED. Ici le port de conteneurs de Hong Kong en juillet dernier.
La formation de cet immense espace de libre commerce s’étendant de Sapporo à Sydney va accroître les échanges entre ses milliers de sous-traitants, estime la CNUCED. Ici le port de conteneurs de Hong Kong en juillet dernier.
AFP

Aussi enthousiasmant qu’une marque de microprocesseurs, l’acronyme RCEP est pourtant à garder en tête. Sur le papier, il recouvre en effet la plus importante zone de libre-échange, réunissant plus de deux milliards dêtres humainscinq fois lUnion européenneet le tiers de lactivité économique planétaire.

À linitiative de la Chine, quinze pays asiatiques ainsi que lAustralie et la Nouvelle-Zélande ont signé dimanche leur adhésion à ce Partenariat régional économique globalle «RCEP» en anglaissétendant de Sapporo à Sydney. À l’exception notable de Taïwan, démocratie et puissance industrielle traitée en paria par Pékin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.