La dépouille de Johnny arrivée à Saint-Barth

FranceLe Boeing 757 qui transporte le cercueil blanc de la rock-star, ainsi qu'une soixantaine de ses proches, est arrivé dimanche soir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La dépouille du chanteur Johnny Hallyday, décédé à Paris dans la nuit de mardi à mercredi d'un cancer des poumons, est arrivée dimanche sur l'île antillaise de Saint-Barthélemy où une veillée publique a été organisée avant l'inhumation lundi dans l'intimité.

Dans l'avion, 62 passagers l'accompagnaient dont sa femme Laeticia et leurs filles Joy et Jade, son manager Sébastien Farran et son guitariste Yarol Poupaud ou encore l'acteur Jean Reno.

La dépouille a été acheminée au funérarium de Saint-Jean où a été organisée une veillée publique, en présence de plusieurs centaines de personnes, souvent vêtues de blanc, couleur du deuil aux Antilles, venues rendre un dernier hommage à l'un des habitués des lieux qui possédait une propriété où il a séjourné à de nombreuses reprises, a constaté l'AFP.

La foule, massée derrière des barrières a été filtrée à l'entrée par les forces de l'ordre. Le défilé devant le cercueil s'est déroulé en silence, dans un calme à peine perturbé sur la fin, par une pluie battante.

Inhumation lundi à 16 h locales

Peu de fans de métropole ont pu faire le déplacement mais une famille a dormi dans la rue pour être présente à la veillée et à l'enterrement. «On voulait venir (...) pour l'accompagner jusqu'au bout», expliquent Jean-Pierre et Chantal, venus de banlieue parisienne.

A Saint-Barthélemy, dévastée en septembre par l'ouragan Irma, Johnny reposera dans le cimetière marin de Lorient qui borde la baie du même nom, prisée des surfeurs. L'inhumation est prévue lundi à 16 heures locales (20h00 GMT). La cérémonie doit réunir environ 80 proches du chanteur, avec un court office prononcé directement au cimetière, sans passer par l'église de Lorient. L'emplacement qui accueillera la tombe du chanteur dans le petit cimetière fleuri aux tombes blanches a été creusé samedi matin.

Johnny «m'avait confié à plusieurs reprises qu'il voulait être enterré ici, qu'il ne voulait pas aller au Père Lachaise», le cimetière parisien, a expliqué le président de la collectivité de Saint-Barthélemy Bruno Magras, qui considère ce choix comme un «honneur». Mais d'autres habitants sont plus sceptiques. «L'île est trop petite, le cimetière aussi, ça va être ingérable», s'inquiète un natif de l'île.

Après trois jours d'hommages ininterrompus, Johnny Hallyday a eu droit à un «hommage populaire» samedi à Paris en présence de centaines de milliers de fans venus de toute la France.

Né d'une mère française et d'un père belge, la rock-star de 74 ans était un géant de la culture populaire en France où il n'avait pas que des fans, mais était incontournable avec plus de 100 millions de disques vendus en près de 60 ans de carrière. (afp/nxp)

Créé: 10.12.2017, 11h01

Articles en relation

La tour Eiffel dit «merci» à Johnny

Paris Le monument parisien rend hommage à l'artiste décédé dans la nuit de mardi à mercredi. Plus...

Johnny avait promis de revenir en mars à Saint-Barth

Antilles Johnny Hallyday sera inhumé lundi sur l'île antillaise. Saint-Barth se souvient d'un «rocker à patte de velours». Plus...

Le chanteur Johnny Hallyday est mort

Musique Johnny Hallyday est mort dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, des suites d'un cancer du poumon, a annoncé son épouse Laeticia. Plus...

Johnny Hallyday a résidé en Suisse

Musique Le chanteur français, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, a vécu durant plusieurs années dans l'Oberland bernois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.