Lamjarred, soupçonné de viol, a été écroué

MusiqueLe chanteur marocain Saad Lamjarred a été interpellé le 26 août, après des accusations de viol.

Saad Lamjarred est une pop star marocaine.

Saad Lamjarred est une pop star marocaine. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, inculpé fin août en France pour viol, a été placé mardi en détention provisoire, sur décision de la cour d'appel d'Aix-en-Provence (sud) après un appel du parquet contre son placement initial sous contrôle judiciaire.

Interpellé le 26 août à Saint-Tropez, sur la Côte d'Azur, après la plainte d'une jeune femme pour «faits caractérisés de viol» selon le parquet de Draguignan, et inculpé le 28 août pour viol, la pop star marocaine avait été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire et moyennant une caution de 150'000 euros (quelque 168'860 francs). Le parquet, qui avait requis son placement en détention provisoire, avait fait appel en septembre de la décision du juge des libertés et de la détention. (afp/nxp)

Créé: 18.09.2018, 16h32

Articles en relation

Un chanteur marocain inculpé pour «viol»

France Saad Lamjarred est accusé d'avoir agressé sexuellement une femme dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Tropez. Plus...

Viol: garde à vue prolongée pour Saad Lamjarred

France Soupçonné de viol, le chanteur marocain a été interpellé dimanche à Saint-Tropez. Sa garde à vue est prolongée. Plus...

Un chanteur marocain en garde à vue pour viol

France Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, est en garde à vue à Saint-Tropez depuis dimanche matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...