Un troisième enfant pour le prince William et Kate

Royaume-UniLe couple princier britannique attend un heureux événement, a annoncé lundi le palais de Kensington.

Le couple est déjà parent d'un garçon et d'une fille.

Le couple est déjà parent d'un garçon et d'une fille. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kate Middleton n'a jamais caché son désir de fonder une famille nombreuse. Le Prince William et son épouse ont annoncé lundi qu'ils allaient devenir parents pour la troisième fois en près de cinq ans.

Les supputations se sont révélées justes. Alors qu'on lui remettait en cadeau un accessoire pour nouveau-né lors d'un voyage officiel en Pologne, Kate avait blagué avec son mari sur la nécessité pour eux de «faire d'autres bébés», alimentant les rumeurs de troisième grossesse.

L'information a été confirmée lundi par le palais de Kensington, résidence londonienne du couple, déjà parents de George (4 ans) et Charlotte (2 ans). «Le duc et la duchesse de Cambridge sont très heureux d'annoncer que la duchesse de Cambridge attend leur troisième enfant», a-t-il annoncé dans un communiqué, sans préciser la date prévue de l'accouchement.

La reine Elizabeth II, grand-mère de William, et les membres des deux familles sont «ravis de cette nouvelle», a-t-il ajouté. Fille ou garçon, le futur bébé prendra la cinquième place dans l'ordre de succession au trône britannique, derrière le prince héritier Charles, son fils William et les jeunes George et Charlotte. Sa naissance reléguera le prince Harry, frère de William, à la sixième place.

Alice ou Arthur

La nouvelle de cette troisième grossesse a été saisie au bond par les bookmakers britanniques, qui ont déjà ouvert les paris sur le prénom du futur bébé. Alice a la cote si c'est une fille, Arthur si c'est un garçon, a indiqué le groupe de paris Paddy Power dans un communiqué.

Selon une porte-parole du palais de Kensington, Kate «n'a pas encore atteint le stade des 12 semaines» de grossesse. C'est le palier auquel les femmes enceintes attendent généralement d'arriver pour faire connaître leur état, en raison du risque de fausse couche.

Comme pour ses deux grossesses précédentes, la princesse de 35 ans souffre d'hyperémèse gravidique, qui désigne dans le vocabulaire médical une forme sévère de vomissements et nausées. Son état de santé nécessite des soins au palais de Kensington.

Nauséeuse mais «elle va bien»

Elle a été contrainte à annuler une visite programmée lundi dans un centre familial à Londres où elle devait s'entretenir au sujet de santé mentale périnatale, a indiqué le palais de Kensington.

Ces maux avaient nécessité l'hospitalisation de la duchesse de Cambridge lors de sa première grossesse en 2012 et l'annulation de sa première visite officielle en solo à Malte, en 2014, lorsqu'elle était enceinte de Charlotte.

«Je pense qu'elle va bien», a réagi le Prince Harry à l'occasion d'une visite à Manchester (nord de l'Angleterre). Il s'est dit «très, très heureux» pour elle et son frère.

«C'est une nouvelle fantastique. Toutes mes félicitations au duc et à la duchesse de Cambridge», a déclaré la Première ministre britannique, Theresa May, sur Twitter.

Les touristes massés devant Buckingham Palace ont également reçu la nouvelle avec enthousiasme. «C'est une annonce fantastique ! Et nous sommes vraiment au bon endroit pour l'apprendre !», s'est exclamé un Néo-zélandais de passage à Londres.

Déménagement à Londres

Cette annonce intervient alors que George fera jeudi son entrée en maternelle à l'école St Thomas's Battersea, à Londres. Ses parents viennent de s'installer dans la capitale britannique pour permettre à William, 35 ans, de se consacrer pleinement à son rôle de prince et seconder davantage sa grand-mère, qui a fait part de sa volonté de lever le pied sur certains engagements.

William a ainsi définitivement posé son hélicoptère en juillet, après deux années passées à voler au secours de victimes de crises cardiaques et d'accidents pour le compte de l'organisme caritatif «East Anglian Air Ambulance» (EAAA), situé à Cambridge. Le couple princier résidait jusqu'ici dans sa demeure d'Anmer Hall, dans le Norfolk (est de l'Angleterre), un cadeau d'Elizabeth II.

Début août, le mari de la reine, le prince Philip, 96 ans avait pris sa retraite en honorant un dernier engagement officiel en solo au palais de Buckingham. (afp/nxp)

Créé: 04.09.2017, 11h33

Articles en relation

William, Kate et Harry recrutent sur Linkedin

Royaume-Uni Le couple princier et le prince Harry se cherchent un nouvel attaché de presse via une petite annonce sur le réseau social. Plus...

Le prince William stoppe sa courte carrière de pilote

Royaume-Uni Le fils aîné de Charles a passé deux ans à voler au secours de victimes pour le compte d'un organisme caritatif. Plus...

Le couple princier rend hommage aux victimes

France Kate et William ont rencontré samedi à Paris des rescapés des attentats dans la capitale française. Plus...

William et Kate à Paris pour resserrer les liens

France Le président François Hollande a accueilli le couple britannique venu célébrer les liens du royaume avec la France. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...