Justin Bieber parle argent et solitude

ParisHystérie des fans, image, vie de star... le Canadien de 21 ans a répondu aux questions de Mouloud Achour lors d'un passage à Paris.

Justin Bieber dans sa suite, interviewé pour Clique TV.

Justin Bieber dans sa suite, interviewé pour Clique TV. Image: Clique TV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'idole des jeunes filles, le Canadien Justin Bieber, a accordé une rare interview en France à Clique TV, la chaîne de Mouloud Achour.

L'artiste donne sa vision de l'acharnement médiatique dont il est victime depuis quelques années. «Maintenant, je marche sur des œufs. Je ne veux pas paraître irrespectueux. Ils me font porter le chapeau à cause de mon image, de ce que je représentais. Quand tu dis que tu vas incarner l’espoir et qu’en fait tu ne le fais pas, les gens sont perturbés».

«Aujourd’hui, je veux donner l’image d’un mec normal avec un sweat à capuche. Je suis à l’aise, à la cool, je ne me la joue pas», lance-t-il, ses pieds chaussés nonchalamment croisés sur la banquette en velours de sa suite parisienne.

Surtout connu aujourd'hui pour ses courses de voitures de luxe et ses vacances six étoiles, le jeune chanteur affirme au sujet de son ascension rapide: «Avant ça, on n’était pas dans la misère, mais c’était dur. Quand j’ai eu mon premier chèque, j’ai su que j’allais pouvoir m’occuper de ma mère».

S'est-il parfois senti seul malgré tous ses fans, toute son équipe? «Les gens n’imaginent pas qu’un artiste comme moi puisse se sentir seul avec tout le monde qui l’entoure». Pourtant, «j’étais en quête d’autre chose, les gens ne m’apportaient pas ce dont j’avais besoin. Aujourd’hui, je suis entouré de gens super cools, qui sont là pour moi. Je n’ai jamais été aussi bien de ma vie».

Plus mature et réservé qu'il est apparu dans les médias ces derniers mois, Justin Bieber a surpris les spectateurs alors que Mouloud Achour lui demandait ce qu'il ferait s'il était élu président des Etats-Unis: «Je m’occuperais sûrement de la loi sur le port d’arme. Au Canada, il n’y a pas d’armes, pas de fusillades. C’est la solution. Ils (nldr: Les Américains) pensent que c'est pour leur propre sécurité mais l'arme finit toujours dans les mains d'un taré.»

Voir l'interview sur le site de Clique TV

Créé: 18.09.2015, 21h22

Articles en relation

Bieber dément avoir été interrogé par la police à Rome

Mandat d'arrêt Recherché par la justice argentine qui a émis un mandat d'arrêt international à son encontre, Justin Bieber a démenti avoir été interrogé par la police italienne. Plus...

Bieber passe un accord à l'amiable avec un paparazzi

Agression Justin Bieber a passé un accord à l'amiable avec un photographe qui affirmait avoir été agressé par un des gardes du corps de la star. Plus...

L'Argentine lance un mandat d'arrêt contre Justin Bieber

Agression Le chanteur est poursuivi pour l'agression d'un photographe à Buenos Aires en 2013. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.