Passer au contenu principal

Caitlyn Jenner regrette d'avoir soutenu Trump

La célébrité transgenre Caitlyn Jenner, qui avait soutenu Donald Trump en 2016, le regrette aujourd'hui.

Caitlyn Jenner le 22 septembre 2018.
Caitlyn Jenner le 22 septembre 2018.
AFP

La célébrité transgenre Caitlyn Jenner a regretté jeudi d'avoir soutenu le président Donald Trump, qui «attaque continuellement la communauté des transgenres», écrit-elle dans une tribune publiée par le Washington Post.

L'ancien athlète olympique, né Bruce Jenner avant de devenir une femme et de prendre le prénom de Caitlyn, est une militante républicaine de longue date. Elle avait soutenu le candidat Trump lors de l'élection présidentielle de 2016 en raison des déclarations publiques du milliardaire en faveur de la communauté LGBT. «Malheureusement, je me suis trompée», assure désormais Caitlyn Jenner.

«La réalité est que la communauté transgenre a été continuellement attaquée par ce président (...) Il a nié notre humanité. Il a insulté notre dignité (...) pour tenter de rallier la frange la plus à droite de son parti», accuse la vedette âgée de 68 ans. «C'est la politique dans ce qu'elle a de pire. C'est inacceptable et dérangeant, et cela m'a personnellement et profondément blessée», écrit-elle dans le Washington Post.

Discours «ridicule et anti-scientifique»

Selon des médias américains, l'administration de Donald Trump envisage de définir l'identité sexuelle d'un individu en fonction des seuls organes sexuels dont il était doté à la naissance. Une réflexion menée sur la base d'une note interne du ministère de la Santé qui estime que le sexe masculin ou féminin est lié à «des traits biologiques immuables, identifiables à la naissance ou avant».

Cette définition ôterait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement. Un discours qui révulse les personnes transgenres et que Caitlyn Jenner qualifie de «ridicule et anti-scientifique», au même titre que l'interdiction pour les transgenres de servir dans l'armée.

«Il est clair que ces politiques viennent directement de Trump», qui a «déçu les espoirs que je plaçais en lui». «Je ne soutiens pas Trump. Je dois tirer les leçons de mes erreurs et aller de l'avant», conclut l'icône transgenre, par ailleurs beau-père de la star de téléréalité Kim Kardashian.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.