En chanson, Springsteen tacle l'«escroc» Trump

MusiqueLe chanteur américain ne cache pas un tacle au président républicain dans un nouveau titre sorti mercredi.

Image d'archive.

Image d'archive. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chanteur américain Bruce Springsteen dénonce l'«escroc» Donald Trump dans une chanson contestataire à laquelle il a collaboré. Le titre est sorti mercredi.

Le morceau de Joe Grushecky, rocker avec lequel Springsteen a déjà travaillé, est intitulé «That's What Makes Us Great» («C'est ce qui nous rend grands»), un jeu de mot sur le slogan de campagne du président américain: «Rendre à l'Amérique sa grandeur».

«Ne te vante pas auprès de moi de n'avoir jamais lu un livre. Je n'ai jamais foi en un escroc», chante Bruce Springsteen, dans une référence claire au milliardaire républicain. Springsteen et Grushecky reprennent ensuite, dans un refrain en choeur: «L'amour peut venir à bout de la haine. Je sais que c'est vrai. C'est ce qui nous rend grands». Même si la chanson n'a pas été écrite par Bruce Springsteen, cette collaboration est l'une de ses sorties musicales les plus engagées.

Soutien de Clinton

Celui qui a souvent chanté les déboires de la classe ouvrière américaine - qui a contribué à porter Donald Trump au pouvoir -, s'était engagé en 2004 en faveur du démocrate John Kerry lors de la campagne présidentielle, que ce dernier avait perdue face à George W. Bush.

Puis l'an dernier, il avait soutenu Hillary Clinton, démocrate également, vaincue par Donald Trump. Lors d'une réunion électorale de l'ex-première dame en novembre, il avait d'ailleurs dénoncé le «profond manque de décence» du magnat de l'immobilier devenu président. (ats/nxp)

Créé: 20.04.2017, 06h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...