Un combat de boxe Booba/Kaaris en avril

BruxellesLe rappeur Booba a annoncé jeudi qu'il affronterait son rival Kaaris, en avril à Bruxelles, sur un ring de boxe.

Image d'archive.

Image d'archive. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rappeur français Booba a annoncé pour le 5 avril à Bruxelles un combat de boxe contre Kaaris, son rival dans le rap français, jeudi soir sur les réseaux sociaux. Le vainqueur empochera «300'000 euros garantis», a-t-il ajouté.

Il a accompagné ce message d'une vidéo, où on le voit au volant d'un véhicule dire notamment: «Armand, tu vas recevoir demain le contrat par huissier, signé par moi-même, à Universal, comme tu l'as demandé. (...) T'es une grosse merde! Ta seule issue, c'est la bagarre (...) Donc à toi de jouer, frère».

Frères ennemis du rap français après avoir été proches, Booba et Kaaris ont été condamnés au début octobre à 18 mois de prison avec sursis pour leur retentissante bagarre à l'aéroport parisien d'Orly en août. Ils avaient effectué dans la foulée trois semaines de détention provisoire.

Une audience est prévue le 17 janvier pour déterminer les dommages et intérêts, la bagarre ayant occasionné des dégâts évalués à 50'000 euros.

Depuis la «bataille d'Orly», les deux pères de famille d'origine francilienne ont continué à se lancer des piques. Ils ont accepté de s'affronter à mains nues pour régler leur différend. (ats/nxp)

Créé: 11.01.2019, 04h12

Articles en relation

Booba et Kaaris se provoquent le jour de Noël

France Les deux rappeurs français, qui s'étaient bagarrés à l'aéroport d'Orly, se sont lancés dans une passe d'armes via les réseaux sociaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.