Dieu s'invite au gala du Met

New YorkMitre, auréoles, ailes d'anges et des croix, les plus grandes célébrités du moment ont joué avec l'imagerie catholique lors de l'événement mondain à New York.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'imagerie catholique était au rendez-vous au gala du Met, à New York.

Les références multiples à l'Eglise romaine étaient autant de clins d'oeil à la nouvelle exposition du Costume Institute, entité du Met de New York dédiée à la mode, qui met en parallèle catholicisme et haute couture.

Pour financer cette exposition et l'existence même du Costume Institute, la grande prêtresse de la mode Anna Wintour organise chaque année le gala du Met, qui rivalise avec les Oscars pour le titre d'évènement mondain de l'année aux Etats-Unis.

La rédactrice en chef du magazine Vogue parvient à attirer les célébrités les plus en vue du moment pour ce dîner dont l'entrée coûte, aux autres, 30'000 dollars par tête.

Cette année, les hôtesses du gala étaient, outre Anna Wintour elle-même, l'avocate Amal Clooney, épouse de l'acteur George Clooney, le designer Donatella Versace et la chanteuse Rihanna.

Ailes d'ange de Katy Perry

Comme en 2015 et en 2017, cette dernière a de nouveau volé la vedette cette année avec une robe bustier très courte, rehaussée d'un manteau assorti et d'une mitre, le tout assorti et brodé de centaines de perles et incrustés de pierreries noires.

Robe et manteau étaient signés Maison Margiela, une manière de boucler la boucle pour le designer John Galliano, dont plusieurs modèles remontant à sa période Dior figurent dans la nouvelle exposition «Créatures célestes: la mode et l'imaginaire catholique», qui s'ouvre jeudi.

Rihanna est parvenue à éclipser la sensation du moment, la rappeuse Cardi B, dont la robe très décolletée rappelait celle de la chanteuse barbadienne, dans les couleurs et les incrustations.

Au bras du designer Jeremy Scott, qui avait conçu cette robe à longue traîne pour la maison Moschino, la gouailleuse Cardi B, enceinte, a monté les marches du Met dans un tourbillon de flashes.

Plutôt que la mitre, elle avait opté pour la couronne symbolisant une auréole, autre référence au catholicisme.

A l'instar de Beyoncé, qui, enceinte également, avait osé l'auréole et les atours d'une Vierge Marie dès la cérémonie des Grammy Awards 2017, beaucoup avaient repris lundi cet accessoire, de l'actrice Blake Lively à la chanteuse Solange, en passant par Madonna.

Autre pièce maîtresse de la soirée, avec les ailes d'ange de Katy Perry ou Lana Del Rey, les croix, de la robe dorée de Kim Kardashian à la chape de l'acteur principal du film «Black Panther» Chadwick Boseman, en passant par celle portée, plus sobrement par Anna Wintour. (afp/nxp)

Créé: 08.05.2018, 07h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...