Elon Musk fume un gros joint lors d'une interview déjantée

Etats-UnisLe patron de Tesla est apparu buvant du whisky et fumant du cannabis, lors d'une émission diffusée en direct sur YouTube.

Interviewé par Joe Rogan, Elon Musk a fumé un joint et bu du whisky en direct.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Déjà confronté aux difficultés de son entreprise et critiqué pour ses frasques, le PDG de Tesla, Elon Musk, a de nouveau fait parler de lui avec une interview déjantée au cours de laquelle il est apparu buvant du whisky et fumant du cannabis.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le milliardaire de 47 ans s'est confié pendant près de deux heures au comédien et animateur Joe Rogan. Environ 90'000 personnes ont suivi l'émission diffusée en direct sur YouTube.

«Je ne pense pas que vous voudriez être à ma place, vous n'aimeriez pas tellement», a-t-il lancé.

En août, Elon Musk avait révélé son état d'intense fatigue et de stress lors d'un entretien au New York Times, qui le décrivait comme «passant du rire aux larmes» au cours de la conversation.

«C'est peut-être mièvre mais, pour moi, l'amour est la réponse. Passez plus de temps avec vos amis et moins de temps sur les réseaux sociaux», a enjoint ce grand adepte de Twitter aux internautes jeudi soir.

Possible retrait de la Bourse

L'un de ses tweets récents, sur un possible retrait de la Bourse du constructeur de voitures électriques, lui vaut des ennuis judiciaires. Elon Musk a depuis renoncé à ce projet.

Entre deux questions, le patron de Tesla sirotait un verre de whisky et a tiré sur un joint que l'animateur lui a proposé.

«Je ne fume presque jamais d'herbe», a-t-il dit. «Je trouve que ce n'est pas bon pour la productivité, c'est un peu l'inverse d'une tasse de café».

«Occupy Mars»

Elon Musk a également parlé de sa vision d'un avenir dans lequel les humains exploreraient et coloniseraient le cosmos. «Je crois que le futur dans lequel nous sommes une civilisation qui voyage dans l'espace, au milieu des étoiles, est très excitant», a dit celui qui est aussi patron de SpaceX, qui fabrique des fusées.

Vêtu d'un tee-shirt noir où était inscrit «Occupy Mars», il a ajouté: «Si nous devions rester sur terre à jamais, ce ne serait pas un bel avenir».

Les interrogations sur la fragilité d'Elon Musk sont venues s'ajouter ces derniers temps aux doutes de certains investisseurs sur la capacité de Tesla à remplir ses objectifs de production. La société a vu plus d'un cinquième de sa capitalisation boursière partir en fumée depuis le désormais fameux tweet du 7 août sur un retrait de la cote. (afp/nxp)

Créé: 07.09.2018, 15h45

Articles en relation

Tesla: nouvelle plainte contre Elon Musk

Etats-Unis Le tweet d'Elon Musk sur le retrait de Tesla de la Bourse n'en finit pas de faire des vagues. Un investisseur l'accuse de fraude. Plus...

Elon Musk risque une plainte pour diffamation

Etats-Unis Un plongeur britannique qui avait participé à l'évacuation des enfants thaïlandais piégés dans une grotte s'était vu traité de pédophile par le patron de Tesla. Plus...

Elon Musk traque les dollars des Saoud

Feuilleton de l’été à Wall Street Après une semaine de suspens, le patron de Tesla assure avoir le soutien du fonds souverain saoudien. Mais rien n’est signé. Plus...

Le fonds saoudien pour sortir Tesla de la Bourse?

Automobile Selon Elon Musk, le fonds saoudien serait prêt à financer un retrait de la cote de Tesla. Une opération qui avoisinerait les 50 milliards de dollars. Plus...

SpaceX: vols touristiques autour de la Lune retardés

Espace Selon le Wall Street Journal, l'entreprise d'Elon Musk ferait face à des «défis techniques et de production» concernant ses vols commerciaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...