Les grands disparus dans le monde en 2016

Rétrospective De David Bowie à Mohamed Ali en passant par Fidel Castro ou George Michael, voici les célébrités internationales qui nous ont quittés cette année.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme chaque fin d'année, il est temps de faire le bilan et de jeter un coup d’œil dans le rétro. En l’occurrence celui de nos chers disparus. Et les célébrités sont nombreuses à nous avoir quittés en 2016.

L'année avait démarré avec une véritable hécatombe de stars francophones: Michel Delpech, Michel Galabru, Pierre Boulez, André Courrèges, Michel Tournier, René Angélil (le mari de Céline Dion) ou encore Edmonde Charles-Roux. C'est aussi en janvier qu'ont choisi l'acteur Alan Rickman ou le cinéaste Ettore Scola pour leur clap de fin.

Mais le monde entier a surtout été marqué par la mort de l'icône pop britannique David Bowie, décédé des suites d'un cancer le 10 janvier à l'âge de 69 ans. L'hommage au dandy aux yeux vairon est planétaire.

Après Bowie, Prince

Au printemps, c'est une autre icône de la musique qui s'en est allée. En effet le chanteur américain Prince, musicien de génie et bête de scène, coupe le micro à l'âge de 57 ans après avoir imprimé sa marque sur des générations de fans avec des tubes comme «Purple Rain», «Girls & Boys» ou «Kiss». Là aussi, l'émoi est mondial.

En juin, c'est le monde du sport qui est en deuil, avec la disparition de la légende de la boxe Mohamed Ali le 3 juin. Le triple champion du monde des poids lourds était né sous le nom de Cassius Clay, avant de se convertir à l'islam en 1974. Il perd à 74 ans son dernier et plus long combat, celui contre la maladie de Parkinson.

Et en ce début d'été, c'est aussi le choc dans le monde politique en Grande-Bretagne et en Europe. En effet, à une semaine du vote sur le Brexit, Jo Cox, députée travailliste de la banlieue de Leeds, succombe à ses blessures après avoir été attaquée par un homme armé. Mais sa mort n'aura pas servi la cause des anti-Brexit puisque le vote finira par passer au Royaume-Uni.

Shimon Peres, Bhumipol et Castro

L'automne aura lui été marqué par le décès de Shimon Peres. L'ancien président israélien et prix Nobel de la paix s'en va à l'âge de 93 ans des suites d'un accident vasculaire et cérébral. Il était le dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'Etat d'Israël et l'un des principaux artisans des accords d'Oslo.

Autre personnage marquant qui s'en est allé cet automne: le roi Bhumibol, symbole de l'unité nationale en Thaïlande, décède le 13 octobre à l'âge de 88 ans au terme d'un règne d'une longévité sans égale. Il était monté sur le trône en 1946 et avait été couronné en 1950. Tout le pays est en deuil.

Le mois de novembre a également été sombre pour les personnalités. En effet, le 10, le musicien canadien Léonard Cohen, qui avait composé certains des hymnes les plus envoûtants de ces dernières décennies, s'en va à l'âge de 82 ans. Quelques jours après, c'est le photographe David Hamilton qui met fin à ses jours sur fond d'accusations de viols sur des jeunes mineures qu'il avait prises pour modèles.

La fin d'année est également marquée par la mort de Fidel Castro. Le père de la Révolution cubaine, qui avait tenu son île d'une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d'un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raul, meurt à l'âge de 90 ans le 25 novembre.

Autre décès, celui de George Michael, survenu dimanche 25 décembre. Il avait 53 ans. Le chanteur britannique avait longtemps gardé son homosexualité secrète, mais fort de son coming out à la fin des années 1990, avait fini par s'investir publiquement en faveur des droits des gays. L'artiste n'a révélé son homosexualité qu'en 1998 -- après près de 20 ans de carrière --, après avoir été arrêté pour attentat à la pudeur dans des toilettes publiques à Los Angeles (Etats-Unis).

Le 28 décembre, l'actrice Debbie Reynolds, qui a dansé avec Gene Kelly dans la comédie musicale «Singin'in the rain» («Chantons sous la pluie»), a succombé à une attaque quelques heures seulement après le décès de sa fille, Carrie Fisher, la célèbre princesse Leia de «Star Wars», des suites d'une crise cardiaque.

Créé: 27.12.2016, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.