L’homme qui s’est tué en base-jump était une star en Espagne

Oberland bernoisLa victime vendredi d’un accident mortel de base-jump à Lauterbrunnen était une vedette en Espagne .

Alvaro Bulto.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’homme qui s’est tué vendredi matin à Lauterbrunnen, dans l’Oberland bernois, était très connu en Espagne. Il s’agit de Alvaro Bulto, 51 ans, aventurier et animateur de télévision, rapporte le journal El Mundo.

Alvaro Bulto, né à Barcelone, était le fils de Paco Bulto, fondateur des fabriques de motos Bultaco et Montesa et oncle du pilote Sete Gibernau. Tout au long de sa carrière, l’aventurier a été proche du monde de la moto.

Il a également beaucoup gravité dans l’univers de la télévision, à la fois comme présentateur et pour avoir participé à de nombreux jeux.

Outre ses exploits sportifs, Alvaro Bulto était aussi un habitué de la jet set et des pages people, en raison de ses relations amoureuses. La plus célèbre est sans conteste celle qu’il a eue avec l’infante Cristina, avec laquelle il est resté plus de deux ans au début des années 90.

Cet été, il avait déjà eu un accident à Benidorm, où se déroulaient les Championnats du monde de base-jump. Il avait tenté de survoler le Grand Hotel Bali en passant à seulement 30 mètres du toit et prévu d’atterrir sur la plage. Mais un problème avec son parachute l’avait projeté sur le toit de l’hôtel. Il s’en était tiré avec des contusions légères.

Créé: 24.08.2013, 12h27

Articles en relation

Un proche de l'infante Cristina se tue en base-jump

Oberland bernois Un base-jumper espagnol, animateur TV notamment connu en raison de sa liaison avec la fille du roi d'Espagne, a été victime d'un accident mortel vendredi matin à Lauterbrunnen, dans l'Oberland bernois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.