«Il fallait s'assurer que ces photos n'existent plus»

Crash de Kobe BryantLe département du shérif de Los Angeles a annoncé avoir identifié les agents qui ont pris et partagé des photos du site de l'accident d'hélicoptère dans lequel Kobe Bryant a péri.

Vidéo: Kobe Bryant disparaît dans un accident d’hélicoptère

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit agents du département du shérif de Los Angeles font face à des sanctions pour avoir pris des photos de la scène de crash d'hélicoptère fatal à Kobe Bryant et huit autres personnes, ont annoncé les autorités mardi lors d'un point presse.

Shérif «choqué»

«Ma priorité numéro 1, c'était de m'assurer que ces photos n'existent plus», a déclaré lundi le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva.

«Nous avons identifié les agents impliqués, ils sont venus au poste de leur propre chef, ils ont admis qu'ils avaient pris ces photos et ont assuré les avoir supprimées», a-t-il expliqué.

Villanueva a également confié avoir été «choqué» et s'être «senti trahi» d'apprendre que certains de ses adjoints avaient agi ainsi.

Kobe Bryant, sa fille de 13 ans Gianna et sept autres personnes sont décédées dans un accident d'hélicoptère, survenu le 26 janvier sur la colline de Calabasas à l'ouest de Los Angeles.

Les seules personnes qui étaient autorisées à prendre des photos de la scène étaient des enquêteurs de l'agence chargée de la sécurité dans les transports (NTSB) et du bureau du coroner (médecin légiste).

«Totalement anéantie»

Lundi la veuve de Kobe Bryant, Vanessa, s'était dite «totalement anéantie» en apprenant l'information, révélée par le LA Times, selon laquelle des agents avaient pris des photos et les auraient partagées.

«Il s'agit d'une violation inqualifiable de la dignité humaine, du respect et du droit à la vie privée des victimes et de leurs familles. Nous exigeons que les responsables de ces actes présumés soient soumis à la sanction la plus sévère possible et que leur identité soit révélée, afin de garantir que les photos ne soient plus diffusées. Nous demandons qu'une enquête interne soit menée», avait écrit un de ses avocats dans un communiqué paru sur Instagram.

Règlement examiné

Alex Villanueva a dit à CNN qu'il s'était rendu auprès des familles des victimes pour exprimer ses regrets. «Je me suis personnellement excusé pour la mauvaise conduite de nos agents. Nous voulons arranger les choses et certainement pas prolonger ou augmenter l'angoisse de qui que ce soit.»

Le shérif du comté de L.A. a en outre déclaré qu'il examinait les règlements de son département et qu'il essayait de convaincre les autorités de l'État de Californie d'adopter une législation qui rendrait illégale la prise de photos de scènes de crime ou d'accident montrant des restes humains. (afp/nxp)

Créé: 03.03.2020, 21h14

Articles en relation

Accident d'hélico: la veuve de Bryant attaque

États-Unis La veuve de la star du basket Kobe Bryant poursuit en justice la société d'hélicoptères qu'elle juge responsable de l'accident de son mari et de sa fille. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.