L'Illustré réagit à la lettre d'Alain Delon: «Alain Fabien a droit à sa vérité»

Presse peopleLe rédacteur en chef du magazine, Michel Jeanneret, défend la publication du témoignage du fils de l'acteur.

La première page de L'Illustré du 6 mars. En vignette, à gauche, Michel Jeanneret, rédacteur en chef du magazine suisse édité à Lausanne.

La première page de L'Illustré du 6 mars. En vignette, à gauche, Michel Jeanneret, rédacteur en chef du magazine suisse édité à Lausanne. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le fils d'Alain Delon est majeur et en pleine possession de ses moyens. C'est à un adulte que nous nous sommes adressés», déclare Michel Jeanneret. Le rédacteur en chef de L'Illustré reste parfaitement serein après la lecture de la lettre d'Alain Delon, publiée ce mercredi par la Tribune de Genève. Une lettre qui lui est adressée, mais qu'il n'a pas reçue, note-t-il. Dans cette lettre, l'acteur français réagit vigoureusement à une interview de son fils Alain Fabien, publiée la semaine dernière par le magazine suisse.

Il s'étonne des accusations proférées par l'artiste à l'encontre de L'Illustré. «Les propos de son fils Alain Fabien n'ont pas été publiés «ex abrupto» comme il le prétend. Tout au contraire, comme il est d'usage dans ce genre d'interview, le texte a été soumis à notre interlocuteur. Alain-Fabien Delon a donc bien relu et validé le texte publié.» Et Michel Jeanneret d'ajouter: «Je ne vous cache pas que nous l'avions «softé» comme l'on dit dans le jargon, c'est-à-dire purgé des propos les plus durs. Nous n'avons pas retenu tout ce que son fils nous a dit.»

«Alain Fabien a droit à sa part de vérité, c'est sa subjectivité qu'il met à nu», poursuit le journaliste. «C'est son vécu qu'il livre dans cet entretien, celui d'un jeune de 18 ans en difficulté avec ses parents. Même si ce témoignage peut être difficile à entendre par son père, il mérite d'être lu.»

«Il s'agit d'une interview et non d'une enquête», souligne encore le patron de L'Illustré, qui dénonce une confusion des genres dans la lettre de l'acteur. «Nous n'avions pas à recueillir l'avis d'Alain Delon dans ce cas. Cela dit, les colonnes de mon magazine lui sont grandes ouvertes s'il désire nous confier sa vérité.»

Michel Jeanneret rappelle que L'Illustré est un magazine familial. La publication de l'entretien a sans doute permis aux parents de se positionner par rapport à ce genre de conflit qui peut les concerner très directement. Les stars aussi ont leurs problèmes. La lecture de cet article offre à nos lectrices et à nos lecteurs l'occasion de s'interroger sur leur propre vécu, sur les réponses qu'ils donneraient en pareil cas.

Créé: 13.03.2013, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.