La justice refuse de libérer Conrad Murray

Mort de Michael JacksonLe dernier médecin de Michael Jackson ne pourra pas rejoindre la vie civile pendant la procédure d'appel de sa condamnation. Pour la justice américaine, les risques qu'il s'enfuie sont trop élevés.

Conrad Murray a été condamné à 4 ans de prison pour homicide involontaire après la mort de Michael Jackson.

Conrad Murray a été condamné à 4 ans de prison pour homicide involontaire après la mort de Michael Jackson. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice américaine a refusé vendredi de libérer Conrad Murray, le dernier médecin de Michael Jackson, pendant la procédure d’appel de sa condamnation à quatre ans de prison pour le décès du «roi de la pop». Les procureurs de l’affaire avaient exhorté le juge à rejeter la demande du médecin.

Le juge Michael Pastor, qui a envoyé le Dr Murray en novembre dernier, derrière les barreaux après son procès-fleuve, a suivi les recommandations du bureau du procureur, qui estimait qu’en cas de libération, même surveillée, il existait un vrai risque de voir le Dr Murray s’enfuir.

Conrad Murray, 59 ans, avait réclamé en janvier sa libération sous caution, promettant de se soumettre «à une surveillance électronique, à l’obligation de se présenter régulièrement auprès des autorités ou à toute autre condition que la cour jugerait raisonnable».

Il s’est également engagé à vivre avec sa compagne - qui avait témoigné en sa faveur pendant le procès - et leur fils de trois ans. Il a souligné que sa procédure d’appel allait durer environ un an.

Documents

Mais les procureurs de l’affaire, David Walgren et Deborah Brazil, avaient eux exhorté le juge à rejeter la demande du médecin.

«Le coupable n’a pas démontré qu’il n’était pas susceptible de s’enfuir», ont-ils soutenu dans des documents présentés à la cour, ajoutant que le Dr Murray avait «des attaches fortes en dehors de la Californie et des Etats-Unis».

Le juge Pastor a suivi leurs recommandations, lors d’une audience vendredi, à laquelle le médecin n’était pas présent.

Conrad Murray a été reconnu coupable d’homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson, survenue à Los Angeles le 25 juin 2009.

Demande attendue

Le chanteur était décédé d’une surdose de propofol, un puissant anesthésiant qu’il utilisait comme somnifère avec la complicité de son médecin.

L’accusation a annoncé qu’elle allait demander des dommages et intérêts de plus de 100 millions de dollars au total au nom des trois enfants du «roi de la pop».

Les avocats du médecin ont observé que le montant était sans fondement, vu que leur client n’avait pas d’argent. Mais selon plusieurs observateurs, la requête de l’accusation viserait à s’assurer que Conrad Murray ne pourra pas bénéficier financièrement de l’affaire à l’avenir, avec un livre de souvenirs ou tout autre contrat (cinéma ou encore télévision). (ats/nxp)

Créé: 25.02.2012, 08h04

Articles en relation

La famille Jackson renonce à réclamer réparation au Dr Murray

Procès Lors du procès du Dr Murray, l'accusation avait estimé à 100 millions de dollars le manque à gagner dû à l'annulation des concerts londoniens que préparait Michael Jackson au moment de sa mort. Plus...

Des fans de Jackson actionnent la justice pour «préjudice affectif»

FRANCE Un tribunal examinera le 11 avril une action contre le médecin de Michael Jackson, engagée au nom d’une centaine de fans français. La démarche judiciaire se veut essentiellement symbolique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.