Laurence Rochat se confie pour la première fois

DeuilLe cuisinier Philippe Rochat décédait le 8 juillet 2015. Sa compagne évoque pour la première fois son deuil dans L'Illustré.

Laurence Rochat, lors des obsèques de Philippe Rochat.

Laurence Rochat, lors des obsèques de Philippe Rochat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tristesse immense dans le canton de Vaud et dans le monde de la gastronomie il y a un peu plus d'une année. En effet, le chef Philippe Rochat perdait la vie le 8 juillet 2015 à 61 ans, lors d'une balade à vélo. Le choc avait été énorme pour ses proches, en premier lieu pour sa compagne depuis 9 ans, l'ancienne skieuse nordique Laurence Rochat. Celle-ci s'est confiée pour la première fois sur son deuil, dans les colonnes de L'Illustré mercredi.

Laurence Rochat, âgée de 36 ans, indique qu'«elle ne va pas encore bien», mais qu'«elle va mieux». Pour le premier anniversaire de la mort de son compagnon, elle raconte avoir invité tous ses copains le 8 juillet dernier pour une balade à vélo et un repas au restaurant de l'Hôtel de Ville de Crissier. «C’était émotionnel, je suis heureuse de l’avoir fait», confie celle qui dit parler encore tous les jours de son compagnon.

Le plus dur, les week-ends en solitaire

La Vaudoise explique que le plus dur a été l'annonce de sa mort, le non-retour. «Là, tu as juste envie de hurler». Elle avoue pleurer encore souvent le week-end, souvenir de ces jours réservés aux activités à deux. «Nous faisions tout ensemble», dit-elle. «Je continue cependant à agir comme avant, les mêmes endroits, les mêmes activités. Je guéris comme cela.»

Laurence Rochat évoque aussi le couple qu'elle formait avec l'ancien chef de l'Hôtel de Ville de Crissier, avec qui elle projetait de se marier et d'avoir des enfants. «Nous étions absolument complémentaires, nous nous étions trouvés, nous étions heureux, en symbiose. Nos caractères se ressemblaient», explique-t-elle. «Philippe ne m’a jamais ménagée. Il m’a endurcie pour les épreuves de vie. Il était adorable mais dur. Tout cela m’aide aujourd’hui. Je découvre peu à peu que je peux avoir seule la force que nous avions ensemble.»

La sportive raconte aussi avoir repris son travail chez Audemars Piguet une semaine après le drame. «D’abord, j’y suis allée une ou deux heures par jour. Je fondais en larmes, seule devant mon ordinateur. Comme un électrochoc: je ne savais plus taper un mail, je ne savais plus conduire», explique-t-elle à l'Illustré.

Le choc du décès de Benoît Violier

Elle évoque aussi la mort de Benoît Violier, qui avait succédé à Philippe Rochat et qui s'était donné la mort le 31 janvier dernier. «La mort de Benoît m’a terriblement affectée. Je perdais un frère, la continuité de Philippe. Ce fut le deuil qu’il ne fallait pas qu’il m’arrive, six mois après. J’ai perdu pied, j’ai perdu la raison, j’ai été pire que mal.»

Laurence Rochat mesure toute l'étendue de ce qu'elle a perdu dans sa relation avec Philippe Rochat, une relation qu'elle «vivait à fond et qu'elle paie à fond» aujourd'hui, dit-elle. «Je l’ai dit à l’enterrement, j’ai perdu mon amour, mon guide, mon frère, mon compagnon de sport. Il occupait tout. (...) Je sais que je peux vivre tout cela seule. Sauf que cela aura un autre goût.»

Créé: 27.07.2016, 10h33

Articles en relation

Le chef Philippe Rochat a pédalé trop vite jusqu’au paradis

Hommage Famille, proches, et personnalités ont rendu samedi à la cathédrale de Lausanne un dernier hommage à l’ancien patron de l’Hôtel de Ville de Crissier. Plus...

Philippe Rochat est décédé

Carnet noir Le célèbre cuisinier vaudois a eu un malaise à vélo ce matin aux alentours de Cheseaux-sur-Lausanne. Philippe Rochat est décédé. Il avait 61 ans. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.