Passer au contenu principal

ArgentineMandat d'arrêt levé à l'encontre de Justin Bieber

Le chanteur canadien est poursuivi pour l'agression d'un photographe à Buenos Aires en 2013.

Le tribunal a annulé le mandat d'arrêt, mais a maintenu l'inculpation de l'artiste.
Le tribunal a annulé le mandat d'arrêt, mais a maintenu l'inculpation de l'artiste.
Keystone

La justice argentine a levé mercredi 22 juillet le mandat d'arrêt international qui pesait sur Justin Bieber, 21 ans, rapporte la presse locale. Le chanteur canadien est poursuivi pour l'agression d'un photographe à Buenos Aires lors d'une tournée en 2013.

Le tribunal a annulé le mandat d'arrêt, mais a maintenu l'inculpation de l'artiste, qui est censé contacter les autorités pour convenir d'une date à laquelle se présenter pour faire sa déposition, a indiqué l'agence de presse DyN. Les juges ont pris en compte le fait que les délits qui lui sont reprochés ne relevaient pas de la prison.

Désormais, le chanteur pourra se rendre en Argentine sans être arrêté et voyager à travers le monde sans risquer d'être interpellé.

Photographe agressé

Un photographe argentin, Diego Pesoa, affirme avoir été agressé et s'être fait arracher son appareil photo et son téléphone portable le 9 novembre 2013 par un garde du corps du chanteur, à la demande de ce dernier, devant une boîte de nuit du quartier de Palermo, à Buenos Aires.

En novembre 2014, un juge avait convoqué Justin Bieber, lui donnant 60 jours pour se présenter dans son bureau, faute de quoi un mandat d'arrêt serait émis. La demande de mandat d'arrêt international avait été transmise à Interpol en avril 2015.

Démêlés avec la justice

L'unique séjour de Justin Bieber en Argentine, dans le cadre de sa tournée Believe Tour, fut jalonné de scandales: le chanteur a été expulsé d'un hôtel et a coupé court à un de ses concerts au bout de 45 minutes en raison de douleurs d'estomac, au grand dam de ses fans.

Enfant terrible de la pop, le Canadien, domicilié dans une banlieue chic de Los Angeles, a eu maille à partir avec la justice à de nombreuses reprises ces dernières années partout dans le monde.

Il avait notamment plaidé coupable l'an passé de conduite dangereuse au volant d'un bolide dans les rues de Miami et avait été condamné à deux ans de mise à l'épreuve en Californie pour avoir jeté des œufs sur la maison d'un voisin à Los Angeles.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.