Passer au contenu principal

Michael Jackson aurait acheté le silence de 24 enfants

Des fichiers du FBI révèlent que Michael Jackson aurait dépensé 35 millions de dollars entre 1989 et 2002 pour acheter le silence de jeunes garçons.

Keystone

Icône de la Pop, Michael Jackson était aussi un prédateur sexuel. Le tabloïd britannique Sunday People, relayé lundi par Le Matin, affirme avoir consulté des archives du FBI, qui mettent en cause Michael Jackson. Ces documents incluent des compte-rendus de détectives privés, des retranscriptions de conversations téléphoniques et des heures d'enregistrements audio.

Le chanteur, décédé en 2009, aurait acheté à coups de dollars, environ 35 millions (presque autant de francs suisses), le silence de 24 garçons dont il aurait abusé sexuellement entre 1989 et 2002. Le FBI posséderait une centaine de pages, ainsi que des cassettes, qui prouveraient que pendant près de 15 ans, Michael Jackson aurait abusé des enfants, parfois juste sous le nez de leurs parents.

Des micros chez les stars

Pour se protéger contre d'éventuelles poursuites, Michael Jackson avait fait appel à un homme de confiance de son amie Liz Taylor, Anthony Pellicano. Ce détective était chargé de rencontrer les parents des victimes de Jackson. Il les écoutait en enregistrant leur version des faits puis proposait de l’argent pour qu’ils se taisent.

Mais Pellicano s'est fait arrêter en 2002, pour avoir placé des micros un peu partout chez des stars hollywoodiennes. Lors de son interpellation, des policiers ont saisi l'intégralité des dossiers, dont ceux concernant le chanteur, avant de transmettre les informations au FBI.

Un nouveau scandale émerge donc, alors que Paris Jackson, sa jeune fille âgée de 15 ans du chanteur, a tenté de se suicider début juin.

(J.Sa)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.