Moscovici affiche son idylle avec une jeune diplômée

FranceJusqu'à récemment, le ministre français de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici refusait que l’on évoque sa vie privée dans la presse. Il a fini par changer d’avis, s'affichant au bras de Marie-Charline Pacquot.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils ont trente ans de différence et viennent d’officialiser leur relation. La presse britannique (Le Daily Mail et The Sunday Times, en l’occurrence, qui publient par ailleurs en ironisant une photo du chat siamois du couple tweetée par la jeune femme), se fait même l’écho de cette romance longtemps tenue discrète entre le ministre français de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici, âgé de 55 ans, et sa jeune compagne Marie-Charline Pacquot, 25 ans, chercheuse en philosophie.

Depuis ce printemps, et la parution d’une photo du couple dans L’Est Républicain, l’identité de la jeune femme est ouvertement dévoilée dans la presse avec l’assentiment du ministre.

Il y a deux ans, il était entré dans une colère noire en découvrant des photos volées du couple parues dans Voici. Le magazine dévoilait alors sans leur accord des clichés d’une escapade amoureuse en Corse. Le couple avait demandé des dommages et intérêts.

Première rencontre au stade de foot

La jeune femme, qui vit aujourd’hui au grand jour son idylle avec le ministre sous le feu des projecteurs médiatiques, a accepté de dévoiler comment leur relation a vu le jour.

Franc-Comtoise, Marie-Charline Pacquot, qui aura 26 ans le mois prochain, s’est notamment confiée récemment au journal régional Le Pays. Elle a précisé qu'elle avait rencontré pour la première fois son compagnon au stade Bonal, là-où joue le FC Sochaux-Montbéliard, il y a maintenant cinq ans.

«J’avais voté pour lui en 2007 mais sans faire attention à sa tête. Donc, lorsqu’on m’a présenté Pierre un soir de match, nous n’avons pas du tout parlé de politique. Je n’avais tout simplement pas fait le rapprochement», commente la jeune femme qui, à l’époque, était étudiante en philosophie à Besançon.

«Quelqu’un de simple et d’honnête»

«Nous nous sommes sentis très proches tout de suite. Il n’y a pas vraiment eu de jeu de séduction, c’était plus une évidence… J’avais face à moi quelqu’un de simple et d’honnête. Ensemble, nous pouvions parler de bouquins toute la nuit. Il m’a fait découvrir Flaubert», relève Marie-Charline Pacquot, avant d’anticiper la question attendue: «Oui, nous avons 30 ans d’écart. Dans mes relations amicales, j’ai toujours aimé être entourée de gens plus âgés. Peut-être parce que je me sens rassurée. Mais cette différence d’âge, je n’y prête pas attention. Sauf peut-être lorsque Pierre me raconte qu’il a vu le concert de The Who à la fête de l’Huma en 72!»

«Pour lui, c’était un peu plus compliqué. Il craignait qu’on lui colle l’image de l’homme de pouvoir qui abuse de la petite midinette. Nous ne nous sommes jamais cachés, mais nous n’avons pas non plus ressenti le besoin de nous afficher aux yeux de tous», tient encore à préciser la jeune Franc-Comtoise.

«Son phare dans la tempête»

Aujourd’hui chercheuse rattachée au laboratoire de recherche en philosophie de Besançon, Marie-Charline Pacquot redoute moins cette exposition médiatique et a appris peu à peu à vivre sous l’œil des photographes de la presse people.

Elle estime qu’on peut être compagne de ministre et avoir «une vie normale en allant au resto le soir ou en regardant de vieux westerns en DVD avec notre chat «Hamlet» sur les genoux».

Elle confie enfin que ce qui reste le plus dur à vivre pour elle est l’acharnement dont est victime son compagnon lorsque survient une crise comme l’affaire Cahuzac.

«Je vis par procuration ce qu’il subit. Je suis aussi terriblement surprise du nombre de mensonges qui sont racontés sur lui et cela me brise le cœur. Mais c’est dans ces moments-là qu’il est important d’être deux. Il me dit souvent que je suis son phare dans la tempête.»

Actifs sur Twitter, Marie-Charline Pacquot et Pierre Moscovici échangent leurs impressions et même des bribes de vie privée

Créé: 04.07.2013, 16h57

Articles en relation

Moscovici: «Une porte a été ouverte vers la fin du secret bancaire»

G20 Les pays du G20 pourraient lever en grande partie le secret bancaire s'ils adoptent une série de mesures renforçant drastiquement la lutte contre l'évasion fiscale. Plus...

Pierre Moscovici réfute toute «guerre fiscale» avec la Suisse

WEF 2013 Le ministre français des finances a réfuté vendredi à Davos toute «guerre fiscale» avec la Suisse. Après avoir rencontré Eveline Widmer-Schlumpf, il se dit prêt à faire «plus de pédagogie» après les «émotions» sur les forfaits fiscaux. Plus...

Moscovici répète qu'un volet de croissance est nécessaire

France Sans volet de croissance, le traité européen de discipline budgétaire ne sera pas ratifié: le nouveau ministre français de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a été très clair. Plus...

Fabius aux Affaires étrangères, Moscovici à l'Economie

France Les noms des ministres du gouvernement de François Hollande sont tombés. Manuel Valls a été nommé à l’Intérieur, Laurent Fabius aux Affaires étrangères, Pierre Moscovici à l’Economie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.