Obama/Beyoncé, la folle rumeur devenue «blague»

France/USALa «rumeur» au sujet d'une relation entre Obama et Beyoncé, lancée par le paparazzi français Pascal Rostain et reléguée ensuite au statut de «blague» par ce dernier, a bien fait rire (jaune) les Américains.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il était une fois une «blague», reprise par un site la transformant d'un coup de clic magique en rumeur, reprise par un puis deux puis trois, enflant au niveau mondial et retombant comme un mauvais soufflé.

Tout a commencé avec le paparazzi français Pascal Rostain. Interrogé lundi 10 février sur Europe 1 par Jean-Marc Morandini, le photographe a affirmé que le Washington Post allait sortir ce mardi une enquête sur une supposée relation entre Barack Obama et la chanteuse Beyoncé.

«Vous savez, en ce moment, aux États-Unis, il y a quelque chose d'énorme qui est en train de se passer. D'ailleurs, ça va sortir demain dans une édition du Washington Post – on ne peut pas dire que ça soit de la presse de caniveau – sur une liaison supposée entre le président Barack Obama et Beyoncé. Je peux vous assurer que la presse du monde entier va évidemment en parler», avançait-t-il.

En vidéo, l'échange Rostain-Morandini sur Europe 1

«J'ai voulu faire une énorme blague»

Après ses déclarations et leur reprise immédiate dans la presse francophone, le paparazzi a fait machine arrière. Dans une interview au magazine Public, il a d'abord affirmé: «Non, je n’ai pas du tout dit ça. J’ai dit que des journalistes américains travaillaient sur le dossier et qu’ils pouvaient dégainer leurs infos d’un jour à l’autre. Mais en aucun cas je n’ai dit que ça sortirait demain mardi.»

Puis, lundi en début de soirée, il a fini par admettre au Figaro – parmi les premiers à avoir relayé la rumeur – que tout cela n'était «qu'une blague»: «Jean-Marc Morandini m'a poussé dans mes retranchements et j'ai voulu faire une énorme blague. Il n'y a que Morandini pour y croire et se jeter dessus en reprenant mes propos sur Internet. (...) C'est hallucinant de voir le buzz mondial que cela a provoqué. Je reçois des centaines d'appels, la Maison Blanche dément, on marche sur la tête! J'ai juste voulu démontrer par l'absurde la dégradation de mon métier.»

Les Américains, entre moquerie et consternation

Trop tard. De nombreux médias à travers le monde ont mis en avant cette rumeur croustillante, d'autres la relayant en prenant davantage de distances. En l'espace de quelques heures, la rumeur s'étalait sur plus de 150 sites français, selon un décompte de la version française du Huffington Post, et prenait racine sur Twitter au niveau international.

Finalement, Le Matin, qui a contacté le Washington Post, a rapidement publié le démenti du journal, tout comme Vanity Fair en France.

Ce lundi, les médias américains, entre moquerie et consternation, ont partagé leur incompréhension face à la rapidité avec laquelle le Web s'est enflammé au sujet de la supposée relation, pointant notamment du doigt les titres français, respectés, qui se sont prêtés au jeu.

«Si quelqu'un a une aventure amoureuse, c'est Obama et Hollande!»

Pour les journalistes du Huffington Post US, cette rumeur est «la chose la plus absurde qu'on ait entendue» ce lundi. «Après des années à répondre aux critiques questionnant sa religion et sa citoyenneté, le président Obama à maintenant à faire à une autre rumeur douteuse.»

Le webzine Gawker ne manque pas de souligner que Le Figaro, pourtant réputé sérieux, a repris l'histoire: «Evidemment c'est complètement dingue – la seule chose qu'Obama et Beyoncé aient en commun est le fait qu'ils soient noirs, américains, et qu'ils aiment Beyoncé.» Et de conclure suite à la rencontre Hollande-Obama et l'affirmation de l'amitié entre les deux pays: «Si quelqu'un a une aventure amoureuse, c'est bien ces deux-là. »

Le magazine people In Touch, quant à lui, s'amuse bien: «Vous êtes prêts? Selon des médias européens, le président Obama a une aventure (...) avec Beyoncé. On vous laisse une minute pour vous remettre de votre fou rire».

Créé: 11.02.2014, 07h41

Articles en relation

2013: une année à effacer pour Barack Obama

Etats-Unis Barack Obama va devoir employer une grande partie de son énergie ces prochains mois à effacer les séquelles d'une calamiteuse année 2013. Plus...

Les photos les plus insolites des dirigeants en 2013

clin d'oeil De François Hollande à Obama en passant par Poutine ou le pape François, l'année 2013 a été riche en clichés insolites et malicieux des grands de ce monde. Rétrospective. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.