Dans la peau d'un assistant personnel de star

Show Business Un ancien employé au service de célébrités raconte dans un livre à paraître la difficulté du métier.

Une jeune femme repositionne la robe de l'actrice américaine Amy Adams à Hollywood, le 24 février 2013.

Une jeune femme repositionne la robe de l'actrice américaine Amy Adams à Hollywood, le 24 février 2013. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien assistant personnel de célébrités Jack Sutherland décrit le quotidien de ceux qui ont choisi de travailler 24 heures sur 24 auprès des «grands» de ce monde dans son livre à paraître, intitulé «Des stars, des voitures, et de la méthamphétamine en cristaux» («Stars, Cars and Crystal Meth» en version originale).

Le site de The Independent en a publié ce mardi un extrait. «Dealer, colporteur, proxénète, boîte à comprimés humaine. Ils n'écrivent pas ça dans la description du poste», écrit celui qui a travaillé aux côtés de Michael Stipe, Ru Paul ou encore Mickey Rourke comme assistant et garde du corps.

«Les comprimés sont la base de la vie des stars»

Parmi les missions des précieux «PA» («Personal Assistant») d'Hollywood qu'il a pu interroger: «aller chercher des comprimés, les apporter, les rationner, nettoyer le nez des célébrités qui émergent des toilettes, les narines couvertes de poudre blanche. D'autres ont dû arranger (ou inspecter) des "escorts" et injecter de la vitamine B dans des derrières».

«Les célébrités ont tendance à avoir des médecins partout où ils vont. Là haut, la pression est incroyable. Les comprimés sont la base de la vie des célébrités. L'assistant personnel les tient. Et se demande ensuite s'il devrait en donner autant».

Premier debout, dernier couché

Jack Sutherland décrit ensuite le rythme effréné de celui qui est «le premier réveillé et le dernier couché», les nuits à «laver les sous-vêtements avec des savons spéciaux dans l'évier d'une salle de bains (le room service, même dans les 5 étoiles, n'est pas assez rapide pour ceux qui ne restent qu'une nuit), alors que vous attendez désespérément quelques heures de sommeil».

«La plupart du temps vous êtes une horloge sur deux jambes, un préparateur de thé, un repasseur de pantalons, un ouvreur de portes, un mec UPS, un attrapeur de cigarettes surpayé. Parfois, un solutionneur de problèmes - ces moments vous donnent l'impression d'être plus important que vous ne l'êtes». Une règle: ne jamais dire «non». «(Ndlr: les stars) craignent à mort ce petit mot quand ils demandent quelque chose de complètement outrageant. C'est un test» de leur pouvoir sur le monde.

Les stars sont fatiguées. Pourtant, «vous êtes encore plus fatigué. De par la nature du poste, vous dormez moins que votre boss (...) toujours prêt. (...) Le premier à la porte, le dernier de l'entourage. C'est épuisant. Mais vous, contrairement à votre boss, n'avez pas le droit d'être ronchon. Ni d'oublier un sac».

Ci-dessous, une vidéo devenue virale de Beyoncé et une assistante, diffusée en octobre 2015. On devine sur les lèvres de la chanteuse les mots «Stop it», «Arrête», alors qu'une jeune femme tente de parfaire sa tenue:

Une vidéo publiée par Beyoncé (@beylite) le

(che/nxp)

Créé: 02.03.2016, 01h08

Articles en relation

Dans la peau d'un concierge au service des ultra-riches

Luxe Les plus riches du monde ne perdent pas leur temps à réserver eux mêmes leurs vacances 6 étoiles ou leurs places de concert dernière minute. Il y a un concierge pour ça. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.