Passer au contenu principal

ImpôtsDes people du show-biz prônent plutôt le patriotisme fiscal

Ancien mitterrandiste viré sarkozyste, Gérard Depardieu choisit l'exil fiscal, mais Line Renaud, proche de Jacques Chirac, ou Michel Sardou, qui traîne une réputation de «réac», lui opposent le patriotisme.

Pour une fois, Sardou est sur la même longueur d'ondes que le chanteur et ancien champion de tennis Yannick Noah.
Pour une fois, Sardou est sur la même longueur d'ondes que le chanteur et ancien champion de tennis Yannick Noah.
AFP

Malgré leurs gros comptes en banque, les célébrités du showbiz, toutes étiquettes confondues, sont nombreuses à opposer le patriotisme à l'exil fiscal choisi par Depardieu.

Longtemps catalogué à droite, même s'il dit avoir voté blanc à la dernière présidentielle, le chanteur Michel Sardou a assuré dans Le Parisien ne pas «être choqué» par la nouvelle tranche d'impôt à 75% pour les très hauts revenus.

«Si c'est du provisoire, qui dure moins longtemps que la vignette, cela ne me choque pas. On est quand même tous conscients qu'on est dans la merde ! Et ce n'est pas mon genre de fuir, de partir à l'étranger», a lancé le chanteur.

«On doit tous faire des efforts»

Pour une fois, Sardou est sur la même longueur d'ondes que le chanteur et ancien champion de tennis Yannick Noah, qui fêtait la victoire de François Hollande le soir de son élection sur la place de la Bastille.

«L'économie va mal, je pense qu'on doit tous faire des efforts. Il me semble naturel que ceux qui doivent faire le plus d'efforts sont ceux qui ont le plus de chance», a récemment déclaré le tennisman, qui a pourtant vécu trois ans en Suisse au début des années 1990.

Yannick Noah, qui avait été entendu en juin, comme d'autres sportifs ou ex-sportifs de haut niveau, par la commission d'enquête du Sénat sur l'évasion des capitaux, avait alors rappelé qu'il gagnait son argent en France grâce au public français et y payait ses impôts, estimant «très important de s'acquitter de l'impôt, et pour certains d'aller au-delà».

Ne pas quitter le bateau

Très proche de Jacques Chirac, la comédienne et chanteuse Line Renaud s'est démarquée elle aussi de la décision de Gérard Depardieu. «Si vous me demandez si je ferais la même chose, je vous dirais non. Mon pays est en difficulté, mon pays m'a apporté beaucoup de bonheur, alors on ne quitte pas le bateau», a-t-elle lancé il y a quelques jours à la RTBF.

(ats/afp)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.