Passer au contenu principal

ETATS-UNISPhotos dénudées: les stars menacent Google

Les célébrités dont des photos dénudées ont été piratées et diffusées ont menacé d'attaquer Google en justice.

Jennifer Lawrence faisait partie des victimes de ce piratage.
Jennifer Lawrence faisait partie des victimes de ce piratage.
keystone

Plus d'une dizaine de célébrités de Hollywood, dont des photos privées dénudées ont été piratées et diffusées sur internet, ont menacé d'attaquer Google en justice. Elles l'accusent de ne pas avoir suffisamment agi pour arrêter ces fuites d'images.

Dans une lettre à Google publiée par la revue spécialisée Hollywood Reporter, Marty Singer, l'un des plus puissants avocats de stars, a averti qu'il envisageait, au nom d'une dizaine de célébrités concernées par ce piratage internet massif, de demander en justice des dommages et intérêts. Ceux-ci se montent à plus de 100 millions de dollars (95 millions de francs).

Les pirates ont répondu aux questions de sécurité

Ces photos ont été récupérées par des pirates dans les comptes iCloud, le stockage à distance de données d'Apple, puis diffusées sur internet. La firme à la pomme a assuré qu'aucun des noms d'utilisateurs ou mots de passe n'avait été dérobé directement dans les serveurs d'Apple. Et que ce piratage n'était pas dû à des failles dans son système de sécurité.

Selon Apple, les pirates sont parvenus à répondre correctement à des questions de sécurité, voire même à détourner directement les mots de passe des comptes grâce à des opérations de hameçonnage (phishing).

Google «méprisable»

«Nous écrivons au sujet du comportement méprisable et répréhensible de Google, non seulement pour ne pas avoir réagi rapidement et de manière responsable en retirant les images, mais aussi pour avoir facilité et permis la poursuite en connaissance de cause de ces actes illégaux», ajoute la lettre de Marty Singer.

«Google gagne des millions de dollars et tire profit de la victimisation de femmes», martèle l'avocat dans sa lettre, écrite pour le compte d'une dizaine de célébrités, actrices, mannequins et athlètes féminines.

Enquête élargie

Cette lettre d'avertissement intervient à la suite de la diffusion sur internet le mois dernier de deux séries de photos dénudées privées et volées sur les ordinateurs ou téléphones portables de célébrités, telles que Jennifer Lawrence ou Kim Kardashian.

La police fédérale américaine (FBI) avait indiqué il y a dix jours qu'elle allait élargir son enquête concernant ce piratage massif. Le FBI avait ouvert une enquête au début du mois après une première fuite d'images volées de vedettes comme Jennifer Lawrence, Rihanna, Kate Upton ou Kirsten Dunst. Jeudi, Google n'avait pas encore réagi à la lettre, datée de mercredi.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.