Photos dénudées: les stars menacent Google

ETATS-UNISLes célébrités dont des photos dénudées ont été piratées et diffusées ont menacé d'attaquer Google en justice.

 Jennifer Lawrence faisait partie des victimes de ce piratage.

Jennifer Lawrence faisait partie des victimes de ce piratage. Image: keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus d'une dizaine de célébrités de Hollywood, dont des photos privées dénudées ont été piratées et diffusées sur internet, ont menacé d'attaquer Google en justice. Elles l'accusent de ne pas avoir suffisamment agi pour arrêter ces fuites d'images.

Dans une lettre à Google publiée par la revue spécialisée Hollywood Reporter, Marty Singer, l'un des plus puissants avocats de stars, a averti qu'il envisageait, au nom d'une dizaine de célébrités concernées par ce piratage internet massif, de demander en justice des dommages et intérêts. Ceux-ci se montent à plus de 100 millions de dollars (95 millions de francs).

Les pirates ont répondu aux questions de sécurité

Ces photos ont été récupérées par des pirates dans les comptes iCloud, le stockage à distance de données d'Apple, puis diffusées sur internet. La firme à la pomme a assuré qu'aucun des noms d'utilisateurs ou mots de passe n'avait été dérobé directement dans les serveurs d'Apple. Et que ce piratage n'était pas dû à des failles dans son système de sécurité.

Selon Apple, les pirates sont parvenus à répondre correctement à des questions de sécurité, voire même à détourner directement les mots de passe des comptes grâce à des opérations de hameçonnage (phishing).

Google «méprisable»

«Nous écrivons au sujet du comportement méprisable et répréhensible de Google, non seulement pour ne pas avoir réagi rapidement et de manière responsable en retirant les images, mais aussi pour avoir facilité et permis la poursuite en connaissance de cause de ces actes illégaux», ajoute la lettre de Marty Singer.

«Google gagne des millions de dollars et tire profit de la victimisation de femmes», martèle l'avocat dans sa lettre, écrite pour le compte d'une dizaine de célébrités, actrices, mannequins et athlètes féminines.

Enquête élargie

Cette lettre d'avertissement intervient à la suite de la diffusion sur internet le mois dernier de deux séries de photos dénudées privées et volées sur les ordinateurs ou téléphones portables de célébrités, telles que Jennifer Lawrence ou Kim Kardashian.

La police fédérale américaine (FBI) avait indiqué il y a dix jours qu'elle allait élargir son enquête concernant ce piratage massif. Le FBI avait ouvert une enquête au début du mois après une première fuite d'images volées de vedettes comme Jennifer Lawrence, Rihanna, Kate Upton ou Kirsten Dunst. Jeudi, Google n'avait pas encore réagi à la lettre, datée de mercredi. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2014, 04h01

Articles en relation

Clichés de vedettes dénudées: le FBI élargit son enquête

Etats-Unis Alors que de nouvelles photos de célébrités dénudées ont été publiées sur Internet ce week-end, le FBI incite les victimes à contacter les autorités. Plus...

De nouvelles photos intimes de stars diffusées sur internet

Cybercriminalité Un grand nombre de photos intimes de stars dénudées avaient été diffusées très largement sur internet voici quelques semaines suite au piratage de leurs comptes personnels Plus...

Les photos volées de stars nues seront exposées

PIR(ART)AGE Un artiste connu sous le nom de XVALA a annoncé une exposition constituées de plusieurs photos piratées de stars américaines dénudées en Floride. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.