Passer au contenu principal

Pirelli mise sur le latex

Le calendrier 2015 a été présenté hier à Milan. Tout en brillance, il porte la patte du photographe Steven Meisel.

Latex noir ou rouge, marinière détournée dévoilant les seins, poses suggestives, la mouture 2015 du fameux calendrier Pirelli est à la hauteur de sa réputation. So sexy. Depuis 1964, la publication réunit chaque année les plus grands mannequins et photographes. Karl Lagerfeld, Mario Sorrenti ou Peter Lindbergh se sont notamment prêtés au jeu. Cette année, carte blanche a été donnée à Steven Meisel, responsable de toutes les couvertures du Vogue italien depuis 1988. Il a entre autres travaillé avec Adriana Lima, Natalia Vodianova, Isabeli Fontana, Carolyn Murphy ou Gigi Hadid.

Le photographe a œuvré avec Carine Roitfeld, l’une des papesses de la mode. L’actuelle directrice mode de Harper’s Bazaar a été durant dix ans directrice de Vogue France. Elle ne tarit pas d’éloges sur le latex: «C’est l’élément que nous avons le plus utilisé, il est beau, versatile et il a une luisance qui le rend intéressant.» Et confère, selon elle, une touche «fashion» et «humour» aux clichés. «C’est un calendrier sexy avec une pointe d’ironie plutôt amusante.» Le matériau a aussi servi à magnifier Candice Huffine. Avec elle, le calendrier donne pour la première fois une place de choix à un mannequin grande taille. A noter que l’édition 2015 précède de quelques jours l’ouverture à Milan de l’exposition «Forme et désir – The Cal Collezione Pirelli». Organisée au Palazzo Reale, la rétrospective est soutenue notamment par… le Département de la culture de la ville italienne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.