Poutine vient à un mariage et sème le trouble

AutricheL'invitation du président russe aux noces de la ministre autrichienne des Affaires étrangères passe mal.

Le Kremlin avait confirmé mercredi que Vladimir Poutine avait accepté d'assister à ce mariage, avant une rencontre programmée plus tard avec Merkel.

Le Kremlin avait confirmé mercredi que Vladimir Poutine avait accepté d'assister à ce mariage, avant une rencontre programmée plus tard avec Merkel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La venue attendue samedi du président russe Vladimir Poutine au mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl (apparentée FPÖ, extrême droite), sème le trouble en Autriche, en pleine présidence tournante de l'UE par ce pays.

«Comment la présidence autrichienne de l'UE peut-elle jouer comme elle le prétend un rôle d'intermédiaire honnête (entre les 28 et Moscou) si la ministre des Affaires étrangères et le chancelier se placent aussi clairement d'un côté?» s'est interrogé vendredi le ténor social-démocrate (SPÖ, opposition) Andreas Schieder.

«Il s'agit d'une provocation de dimension européenne», a ajouté l'eurodéputée SPÖ Evelyn Reger, dénonçant une «honte pour l'image de l'Autriche».

Le parti Vert (opposition) a pour sa part demandé la «démission immédiate» de la ministre, soulignant que «Vladimir Poutine est l'adversaire le plus agressif de l'UE en matière de politique étrangère».

Rencontre avec Merkel

Karin Kneissl, 53 ans, nommée à la tête de la diplomatie autrichienne par le parti d'extrême droite FPÖ, dont elle n'est formellement pas membre, doit épouser samedi l'homme d'affaires Wolfgang Meilinger dans un village viticole des environs de Graz, dans le sud-est de l'Autriche.

Le Kremlin avait confirmé mercredi que Vladimir Poutine avait accepté d'assister à ce mariage, avant une rencontre programmée plus tard dans la soirée avec la chancelière allemande Angela Merkel près de Berlin.

D'abord désignée comme un «événement privé» par le ministère autrichien, la venue du président russe, qui doit mobiliser plusieurs centaines de policiers, a entre-temps été requalifiée en «visite de travail» par Vienne. Aucun rendez-vous avec la presse n'est prévu à ce stade.

Outre le président russe, le chancelier conservateur Sebastian Kurz et le vice-chancelier FPÖ Heinz-Christian Strache sont attendus au mariage. Le FPÖ a noué en 2016 un accord de coopération avec le parti Russie unie de M. Poutine.

Cette venue a été vivement dénoncée par Kiev, qui a estimé qu'elle excluait désormais l'Autriche du processus du Minsk sur l'Ukraine.

Le ministère autrichien des Affaires étrangères a assuré que cette visite «ne changerait rien au positionnement de l'Autriche en matière de politique étrangère».

Avec des chanteurs cosaques

«Poutine ne vient pas parce qu'il serait un proche ami de la ministre des Affaires étrangères, mais par pur calcul politique» pour affaiblir l'UE, a cependant estimé le quotidien populaire Kronen Zeitung, le tabloïd Österreich n'hésitant pas à évoquer une «affaire d'Etat».

Selon ce quotidien, Vladimir Poutine doit venir à la noce accompagné d'une troupe de chanteurs cosaques.

Le FPÖ a formé en décembre une coalition de gouvernement avec l'ÖVP de M. Kurz, autour d'un programme anti-immigration.

La venue de Vladimir Poutine a semé le trouble jusqu'au sein du parti conservateur, dont un dirigeant, Othmar Karas, a jugé «totalement incompréhensible la logique et la finalité» de l'invitation.

L'extrême droite autrichienne a approuvé l'annexion de la Crimée par la Russie, et le FPÖ est partisan de l'abrogation des sanctions européennes liées au conflit ukrainien.

Le président russe est régulièrement accusé de chercher à diviser les Vingt-Huit, notamment en cultivant ses liens avec les partis populistes de plusieurs pays européens. (afp/nxp)

Créé: 17.08.2018, 16h08

Articles en relation

Poutine va parler Syrie avec Merkel

Rencontre près de Berlin Le président russe se rendra samedi en Allemagne pour une rencontre avec la chancelière. Les conflits en Syrie et en Ukraine seront au centre des discussions. Plus...

«Poutine, ne touche pas à nos retraites !»

Manifs en Russie Des manifestations ont lieu dans tout le pays pour protester contre la hausse de l'âge pour la retraite. Plus...

Poutine se dit «prêt à se rendre à Washington»

Russie-Etats-Unis L'annonce du président russe intervient quelques jours après sa rencontre très critiquée avec son homologue américain à Helsinki. Plus...

Pas de nouvelle rencontre Trump-Poutine en 2018

Diplomatie Washington a fait savoir que le président américain verra son homologue russe une fois que la chasse aux sorcières est finie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...