PPDA a été recalé à l’Académie française

ImmortelsL’ex-présentateur du 20H00 de TF1 Patrick Poivre d’Arvor ne sera pas immortel, pas plus que les six autres candidats au fauteuil 40, tous recalés par l’Académie française.

Lejournaliste et écrivain, âgé de 64 ans, se présentait pour la première fois à l'Académie.

Lejournaliste et écrivain, âgé de 64 ans, se présentait pour la première fois à l'Académie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Académie française procédait jeudi pour la deuxième fois à l’élection du successeur de Pierre-Jean Rémy.Aucun des sept prétendants n’a obtenu la majorité requise ce jeudi de 13 voix sur 25 votants, après quatre tours de scrutin. L’élection a donc été déclarée "blanche et reportée à une date ultérieure", a précisé le secrétariat de l’Académie dans un communiqué.

Un premier scrutin pour désigner le successeur de l’écrivain diplomate décédé en avril 2010 avait eu lieu le 8 décembre 2011 mais aucun candidat n’avait non plus été élu, faute de majorité à l’issue d’un vote en trois tours. PPDA a obtenu de 2 à 3 voix selon les différents tours.

Humiliation évitée de justesse

Ces quelques voix ont évité une humiliation au journaliste et écrivain de 64 ans, qui se présentait pour la première fois Quai Conti, mais il hésitera peut-être à récidiver. "Deux ou trois voix en sa faveur, c’était une marque de sympathie a minima de la part de certains qui ne voulaient pas lui infliger une défaite trop cuisante", a confié une source proche des immortels.

L’un des candidats les mieux lotis, l’universitaire franco-britannique de 73 ans Michael Edwards, professeur honoraire au Collège de France, a de son côté recueilli de 9 à 11 voix. Il avait déjà postulé en 2008 au fauteuil de Bertrand Poirot-Delpech et bénéficié alors de huit voix lors de cette élection, déclarée "blanche" elle aussi.

Thierry de Montbrial, directeur général de l’Institut français des relations internationales (Ifri) a obtenu de une à deux voix seulement, de même que l’écrivain et éditeur Michel Carassou, qui n’en a recueilli aucune lors de deux tours. Trois autres candidats, Olivier Mathieu, Isaline Rémy et Joël Vergnhes ont eu un zéro pointé à chacun des quatre tours. Un bulletin blanc a été délivré au premier et au troisième tour.

Nombreux bulletins blancs

Plus significatif encore du manque d’enthousiasme des Académiciens, de neuf à dix bulletins blancs marqués d’une croix, signifiant le refus de tous les candidats, ont sanctionné le scrutin.

Les élections blanches ne sont pas rares à l’Académie française, fondée en 1635 par Richelieu et chargée de veiller au respect de la langue française. A l’inverse, d’autres élections se font à une très large majorité, dès le premier tour.

La mission première de l’Académie est de composer le dictionnaire. La commission du dictionnaire, qui se réunit chaque jeudi, achève actuellement la lette "R". La 9e édition de ce monument devrait être achevée en 2015 ou 2016.

Les "habits verts" se réuniront de nouveau le 10 mai pour élire le successeur de Jean Dutourd que brigue notamment l’écrivain et journaliste Gonzague Saint Bris, déjà retoqué deux fois. Et les vocations d’immortels se tarissent un peu en ce moment.

Au total, quatre fauteuils sont aujourd’hui vacants sur les 40 que compte l’illustre assemblée, brièvement au complet pendant trois semaines en 2011... (afp/nxp)

Créé: 26.04.2012, 19h23

Articles en relation

L'écrivain et académicien Félicien Marceau n'est plus

Littérature Entré à l'Académie française en 1976, l'écrivain français d'origine belge laisse derrière lui une immense oeuvre, riche de plus de quarante romans, essais et pièces de théâtre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...