Le prince Charles en plein scandale pour fraude

Grande-BretagneUn faux tableau des «Nénuphars» de Monet a été retrouvé dans la fondation privée de l'héritier du trône britannique. D'autres fausses toiles ont été exposées.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le prince Charles est dans la tourmente. En effet, selon le journal anglais «Daily Mail», un faux tableau des «Nénuphars», prétendument signé de la main de Claude Monet, a été retrouvé dans la fondation privée du prince héritier britannique. Ce tableau fait partie d'une liste de 17 fausses toiles, peintes par Tony Tertro, un faussaire qui vient d'être arrêté aux États-Unis.

Le malfrat aurait vendu ces 17 fausses oeuvres, dont des faux Dali, Picasso ou encore Van Gogh, à un célèbre homme d'affaires britannique en faillite judiciaire, James Stunt. Un homme d'affaires qui exposait ces toiles gratuitement à la fondation Dumfries House appartenant au prince Charles.

Charles pas au courant

Le fils de la reine Élisabeth II affirme qu'il n'était pas au courant de la supercherie et n'avoir jamais soupçonné un quelconque trafic d'art. «La maison Dumfries accepte des œuvres prêtées, de temps à autre, de particuliers ou d'organisations. Il est extrêmement regrettable que l'authenticité de ces peintures, qui ne sont plus exposées, semble aujourd'hui mise en doute», a fait savoir un porte-parole de la fondation.

Tony Tertro prétend de son côté que James Stunt savait parfaitement, au moment de leur achat, que les 17 toiles étaient des faux peints par ses soins. Au total, les 17 tableaux qu'il a vendus à l'homme d'affaires lui ont rapporté 136 millions de dollars.

Créé: 04.11.2019, 13h57

Articles en relation

Harry évoque des «mauvais jours» avec William

Royaume-Uni Le frère cadet du prince William a expliqué à la TV qu'ils suivaient désormais des «chemins différents». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.