Passer au contenu principal

Le procès du fils d'Alain Delon s'ouvre à Genève

Le prévenu s'est rendu au Tribunal des mineurs, accompagné de sa mère, l'ex-mannequin Rosalie Van Breemen, et de son avocat Me Alec Reymond.

Le procès du fils d'Alain Delon, Alain-Fabien, 19 ans, a commencé ce mercredi matin devant le Tribunal des mineurs. La rue des Chaudronniers en Vielle-Ville a été prise d'assaut dès 8h par les photographes suisses et français. En attendant le début de l'audience, Alain-Fabien et sa mère, l'ex-mannequin hollandais Rosalie Van Breemen, se sont assis au VOC, l'un des établissements de la rue, pour boire un café. L'avocat du jeune homme, Me Alec Reymond, les a rejoint peu après.

Autour de 8h30, le groupe est sorti du bistrot. Alain-Fabien, beau et ténébreux façon papa, cigarette au bec, a rejoint le tribunal sans faire de déclarations aux médias. Le procès qui se tient à huis-clos, car il s'agit de la juridiction pour mineurs, devrait durer une bonne partie de la journée. Le juge et les deux assesseurs doivent se pencher sur la nuit du 30 juin 2011. Ce soir-là, Alain-Fabien avait organisé une fête dans l'appartement genevois de son père à Champel. Au cours de la soirée, un coup de feu avait été tiré par accident avec l'arme de son père. Une jeune fille de 16 ans avait été grièvement blessée au ventre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.