Questionnée sur Hollande, Gayet botte en touche

New York«Ma vie privée est ma vie privée», a affirmé Julie Gayet à un journaliste qui lui a posé une question sur sa vie personnelle, en marge de la présentation de son film «Cineast(e)s».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice française Julie Gayet a éludé samedi à New York les questions d'un journaliste qui lui demandait des précisions sur sa relation avec le président français François Hollande révélée en janvier dernier par le magazine people Closer.

«Ma vie privée est ma vie privée», a affirmé Julie Gayet à un journaliste qui lui avait posé une question sur sa vie personnelle lors d'un forum de discussion sur son film documentaire «Cineast(e)s» présenté dans un auditorium de Manhattan sous la houlette de l'Alliance Française.

Julie Gayet avait été invitée pour présenter son film réalisé avec l'acteur Mathieu Busson et mettant en scène vingt réalisatrices s'exprimant sur leur métier.

«Tout va bien»

Les participants ont poussé des huées lorsque les questions sur le film ont dévié sur la vie privée de l'artiste. Ses admirateurs ont applaudi lorsqu'elle a refusé de répondre à ces questions.

«Tout va bien», a déclaré Julie Gayet, arborant un chemisier blanc sur un ensemble noir, lorsqu'on lui a posé des questions sur sa visite à New York. «Je suis seulement un peu fatiguée après le voyage», a-t-elle ajouté.

Julie Gayet a assigné le magazine Closer en justice. Elle réclame 50'000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 4000 euros pour les coûts de procédure. Elle demande aussi une publication judiciaire sur la moitié de la couverture de Closer, propriété de la société Mondadori France.

(afp/nxp)

Créé: 09.03.2014, 08h47

Articles en relation

L'avocat de Gayet dénonce la «traque» de Closer

Gayetgate Comme Valérie Trierweiler, la comédienne Julie Gayet demande réparation au magazine people pour «violation de sa vie privée». La justice se prononcera le 27 mars. Plus...

Julie Gayet lance son offensive judiciaire contre Closer

«Juliegate» Julie Gayet demande réparation au magazine pour «violation de sa vie privée». L'audience doit débuter à 14 heures au tribunal de grande instance de Nanterre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.