Passer au contenu principal

DivorceSéparation à l'amiable entre Tom Cruise et Katie Holmes

Le couple a annoncé avoir trouvé un accord pour leur divorce. Le rôle de la scientologie est écarté par les deux acteurs.

Le couple roulant encore des jours heureux en novembre 2009.
Le couple roulant encore des jours heureux en novembre 2009.
AFP

Moins de deux semaines après l’annonce retentissante de leur séparation, Tom Cruise et Katie Holmes sont parvenus à un «accord» amiable pour régler leur divorce et semblent déterminés à rester discrets sur le rôle joué par la Scientologie dans leur rupture.

«L'affaire est réglée»

«L’affaire est réglée et un accord a été signé. Nous sommes ravis pour Katie et sa famille», a déclaré Jonathan Wolfe, l’avocat de Katie Holmes, dans un communiqué publié lundi. «Nous remercions les avocats de Tom Cruise pour leur professionnalisme qui a permis d’arriver à cette solution rapide», a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

L’actrice de 33 ans, révélée par la série «Dawson» (1998-2003) et qui incarnait un procureur incorruptible dans «Batman Begins» (2005), avait annoncé le 29 juin avoir entamé une procédure de divorce avec Tom Cruise. L’acteur, qui a fêté la semaine passée ses 50 ans, s’était dit "attristé" par le divorce, qui semble l’avoir pris par surprise.

Les détails financiers de l’accord notamment devraient selon toute vraisemblance être protégés par des clauses de confidentialité draconiennes, alors que Tom Cruise fait partie des acteurs les plus influents et les mieux payés d’Hollywood. Interrogée au sujet de l’accord, l’agente de Tom Cruise, Amanda Lundberg, a répondu: «C’est privé.»

La fin de l’idylle

Le couple s’était marié dans un château italien en 2006. Pour Tom Cruise, c’est le troisième divorce. L’acteur avait auparavant été l’époux des actrices Mimi Rogers (1987-1990) et Nicole Kidman (1990-2001). Avec cette dernière, il a adopté deux enfants, Isabella (19 ans) et Connor (17 ans).

L’accord amiable auquel est parvenu le couple devrait mettre un terme à la bataille médiatique à laquelle se livrent les proches des deux acteurs. Katie Holmes et Tom Cruise ont d’ailleurs publié lundi un communiqué commun dans lequel ils insistent sur leur volonté de protéger leur fillette de 6 ans. «Nous voulons travailler ensemble en tant que parents dans le meilleur intérêt de notre fille Suri», écrivent-ils. «Nous souhaitons garder pour nous les sujets qui touchent notre famille.»

Le rôle de la scientologie

Les deux acteurs expriment également leur «respect mutuel» envers leurs «croyances respectives». Ce terme semble être une allusion à l’Eglise de Scientologie, une organisation religieuse controversée dont Tom Cruise est un membre éminent et qui s’est retrouvée en plein cœur de l’affaire. Elevée dans le catholicisme, Katie Holmes avait rejoint la Scientologie après sa rencontre avec Tom Cruise.

Mais selon la presse américaine, le rôle de la Scientologie dans l’éducation de la petite Suri est à l’origine de la procédure de divorce lancée par Katie Holmes, qui craindrait que la congrégation ne la considère désormais comme une menace et la fasse surveiller. L’organisation religieuse a formellement démenti de telles pratiques et l’entourage de Tom Cruise a assuré que le divorce n’avait rien à voir avec l’organisation religieuse. Mais sur ce sujet comme sur d’autres, le couple ne donne, pas plus que leurs avocats, aucune précision.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.