Sylvie Vartan défend bec et ongles son fils David

Héritage controverséLa chanteuse est sortie de son silence vendredi pour dénoncer de «fausses informations» sur une donation de Johnny à leur fils.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je suis consternée des fausses informations qui circulent à dessein insinuant que mon fils David aurait été gratifié d'une partie de la maison que nous avions achetée à Paris avec son père il y a plus de 30 ans», dit-elle, affirmant avoir demandé à Johnny, au moment de leur divorce, de donner à leur fils la part qui devait lui revenir à elle.

«Lors de notre séparation après 18 ans de vie commune, j'ai purement et simplement refusé de recevoir de Johnny, sous forme de donation, sa part de la maison, préférant que cela revienne directement à notre unique fils. (...) C'est moi, et moi seule, qui ait voulu gratifier notre fils», dit-elle.

«Ça me sidère»

La chanteuse dément des informations de presse selon lesquelles son ex-époux «aurait aussi payé le redressement fiscal de notre fils»: «Tout ça est scandaleux! Ce n'est que fabrication et mensonge». «Evidemment, je comprends bien les raisons pour lesquelles on cherche à travestir la vérité afin d'atteindre mon fils», ajoute-t-elle.

«Pouvez-vous imaginer une seule seconde ce que peut ressentir David, artiste lui-même, fils d'artistes, d'être privé de tout droit de regard sur la gestion de l'héritage artistique de son père?», s'insurge-t-elle encore.

«Ça me sidère. C'est pour cela que je ne peux le tolérer et sors ainsi de ma réserve», conlut le communiqué de Sylvie Vartan, arrivée vendredi à Paris de Los Angeles, où elle réside. La chanteuse ne s'était pas exprimée depuis que la bataille de l'héritage avait éclaté au grand jour en début de semaine. (afp/nxp)

Créé: 16.02.2018, 16h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...