«Tests de virginité» pour la fille d'un rappeur

Etats-UnisT.I affirme accompagner sa fille de 18 ans chez le gynécologue tous les ans pour faire «vérifier son hymen».

Le rappeur T.I. en 2016.

Le rappeur T.I. en 2016. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si l'on en croit ses clips et les paroles sexuellement très explicites de ses chansons, le rappeur T.I. est tout sauf prude. Cela n'empêche pas l'artiste américain d'exiger de sa fille, âgée de 18 ans, un «certificat de virginité» délivré par un gynécologue.

C'est dans le cadre d'une interview pour un podcast, «Ladies Like Us», que le rappeur T.I. a indiqué accompagner sa fille Deyjah Harris chez le gynécologue tous les ans depuis son seizième anniversaire pour faire «vérifier son hymen».

L'épisode de ce podcast a été mis en ligne mardi mais il semblait avoir été retiré mercredi, bien que des extraits circulent sur différents réseaux sociaux où ils ont suscité une vive indignation.

Un compte Twitter appartenant vraisemblablement à Deyjah Harris a «aimé» plusieurs commentaires condamnant le comportement de son père, dont un message le qualifiant de «dégoûtant, possessif et intrusif».

«Rien de médical»

L'hymen est une membrane située dans le vagin qui a longtemps été considérée comme garante de la virginité d'une femme. Les médecins ont désormais établi qu'un hymen intact ne prouve pas qu'une femme est vierge et qu'à l'inverse, un hymen peut se déchirer hors de toute activité sexuelle.

«Les examens de l'hymen n'ont rien de médical», a réagi sur Twitter Jennifer Gunter, gynécologue et auteure de livres à succès sur la santé des femmes, pour qui les agissements du rappeur sont caractéristiques d'«écoeurants clichés patriarcaux».

En octobre 2018, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait émis une déclaration, cosignée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme et ONU-Femmes, visant à mettre fin à ces tests et certificats, souvent motivés par des raisons confessionnelles.

Un des chefs de file du «trap»

T.I., 39 ans, de son vrai nom Clifford Harris, a remporté plusieurs Grammy Awards pour récompenser son oeuvre. Il est connu pour ses collaborations avec Rihanna et Justin Timberlake et pour être un des chefs de file du «trap», un style de hip-hop originaire du sud des États-Unis qui met l'accent sur des paroles agressives et des rythmes synthétiques appuyés.

Il était récemment à l'affiche de la série Netflix «Rhythm Flow», aux côtés de la rappeuse Cardi B et de Chance The Rapper. Il a été emprisonné en 2009 pour avoir tenté d'acheter une arme automatique illégale à des trafiquants, qui étaient en réalité des agents fédéraux sous couverture. Deux ans plus tard, il a fait un nouveau séjour en prison pour détention de drogue. (afp/nxp)

Créé: 07.11.2019, 02h07

Articles en relation

Kanye West dit qu'il sera un jour président

Etats-Unis Le rappeur américain, qui a soutenu Donald Trump par le passé, se voit bien à la Maison Blanche dans le futur. Plus...

Mort du rappeur Mac Miller: trois inculpations

Etats-Unis Trois hommes risquent la prison à vie pour avoir fourni des pilules de contrefaçon contenant du fentanyl au rappeur Mac Miller. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.