Trump: une fortune à 3,1 milliards

Etats-UnisLa fortune du président américain a légèrement reculé à la 259e place aux Etats-Unis, selon le classement du magazine «Forbes».

Les dépenses de campagne du président américain se sont fait resentir sur le montant de sa fortune personnelle.

Les dépenses de campagne du président américain se sont fait resentir sur le montant de sa fortune personnelle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fortune de Donald Trump est restée quasi inchangée entre 2017 et 2018 à environ 3,1 milliards de dollars (quasi autant en francs), selon le classement publié mercredi par le magazine «Forbes», qui estime que son séjour à la Maison-Blanche nuit à son patrimoine.

Le président américain est désormais la 259e fortune américaine et a reculé de 11 places par rapport à 2017 (248).

Si la valeur de ses actifs est équivalente à celle de l'an dernier, elle a chuté d'un tiers par rapport à 2015 (4,5 milliards de dollars).

Selon «Forbes», cette contraction est notamment le résultat des dépenses de campagne de Donald Trump sur ses deniers personnels et du ralentissement du marché de l'immobilier à New York, en particulier dans le haut de gamme.

L'ancien homme d'affaires a bâti l'essentiel de sa fortune grâce à la promotion immobilière, initiant la construction de nombreuses tours à Manhattan, qui portent toutes son nom même s'il n'est propriétaire que de quelques-unes d'entre elles.

Quant à l'effet de sa présidence en elle-même sur son patrimoine, l'enquête du magazine tend à montrer qu'il est plutôt négatif.

Le ton de sa campagne et ses positions radicales sur certains dossiers, notamment en matière d'immigration, ont fait fuir des partenaires commerciaux et des acquéreurs potentiels de biens immobiliers dans lesquels il avait des intérêts.

Intérêts économiques dans un trust

A l'opposé, la valeur de certains des biens qu'il détient en propre, notamment son appartement de la Trump Tower, son avion personnel ou sa propriété de Mar-a-Lago, ont gagné de la valeur, car ils sont désormais associés au prestige de la présidence américaine, selon «Forbes».

Avant son investiture, Donald Trump a placé ses intérêts économiques dans un trust dont il a confié la gestion à deux de ses fils, Eric et Donald Junior, ainsi qu'à l'un de ses hommes de confiance, Allen Weisselberg.

Il a refusé de se défaire des participations qu'il détient dans de nombreuses sociétés, chapeautées par la holding Trump Organization, bien que beaucoup le lui aient suggéré, notamment le directeur du Bureau pour l'éthique gouvernementale, Walter Shaub.

«Forbes» a calculé que si Donald Trump avait choisi de céder ses participations et de mandater son trust pour investir dans des actions sans droit de regard de sa part pour éviter des conflits d'intérêts, sa fortune serait aujourd'hui supérieure de 500 millions de dollars. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2018, 17h30

Articles en relation

Trump était riche avant d’être riche

Etats-Unis Le «New York Times» révèle comment le président, grâce à l’empire immobilier de son père, a fait sa fortune. Voici les principaux éléments de l’enquête du quotidien américain. Plus...

La justice se prononce sur les sanctions américaines

Nucléaire iranien Mercredi, la Cour de justice internationale va se prononcer sur la demande de Téhéran de suspendre les sanctions imposées par Trump. Plus...

Trump accusé d'évasion fiscale sur l'héritage

Etats-Unis Le président américain aurait hérité de 400 millions de dollars de ses parents grâce à l'évasion fiscale, une enquête a été ouverte. Plus...

Cour suprême: Trump se moque et ironise

Etats-Unis La femme qui accuse le candidat de Trump à la Cour suprême d'agression sexuelle a été ouvertement moquée par le président américain. Plus...

«Je n'ai jamais bu une bière de ma vie» dit Trump

Etats-Unis Interrogé sur le rapport à l'alcool du juge Brett Kavanaugh, le président américain a révélé une de ses «rares qualités»: il ne boit pas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...