Passer au contenu principal

Zlatan a désormais un double très ressemblant

Le joueur suédois du PSG Zlatan Ibrahimovic a été élu à l'unanimité par l'académie Grévin. Retrouvez tous les doubles du musée.

Le journaliste et présentateur de TF1 Nikos Aliagas (Mercredi 7 décembre 2016).
Le journaliste et présentateur de TF1 Nikos Aliagas (Mercredi 7 décembre 2016).
L'acteur français Kad Merad (21 mars 2016).
L'acteur français Kad Merad (21 mars 2016).
Le judoka Teddy Riner (11 février 2013)
Le judoka Teddy Riner (11 février 2013)
AFP
1 / 30

L'attaquant vedette du PSG Zlatan Ibrahimovic a inauguré lundi soir 09 février son double de cire, sous les cimaises du musée Grévin. Le Suédois s'est dit «très fier» de rejoindre le temple populaire des illustres.

«C'est vraiment incroyable d'être ici. C'est un grand honneur. N'oubliez pas de prendre plein de photos de moi!», a plaisanté le joueur, un brin cabot, dont le personnage de cire va trôner près de ceux de la star légendaire du ballon rond, le Roi Pelé, du champion automobile Sébastien Loeb et du judoka Teddy Riner.

Visiblement intimidé et bien loin de ses insolences qui nourrissent sa renommée, Zlatan a découvert un double très ressemblant, en présence de Nasser Al-Khelaifi, président et directeur général du PSG, mais aussi de l'ambassadeur de Suède à Paris. Le footballeur est représenté à Grévin dans la tenue officielle du PSG, les bras levés vers le ciel.

Zlatan privilégié

Zlatan Ibrahimovic a été élu à l'unanimité par l'académie Grévin, présidée par le journaliste Stéphane Bern, pour son statut «d'icône du ballon rond» et plusieurs titres de meilleur butteur. «Vous êtes déjà statufiés, avant d'entrer à Grévin. Nous aimons vos insolences qui participent à votre légende», a glissé Stéphane Bern.

Pour réaliser le double de Zlatan, six mois de travail depuis le premier rendez-vous avec les équipes du musée Grévin, ont été nécessaires. Le footballeur s'est prêté de bonne grâce aux nombreuses séances de poses, «exercice qu'il a assuré avec humour et gentillesse», a assuré Grévin.

Depuis Raymond Kopa en 1962, le musée a accueilli d'autres stars du ballon rond dont Michel Platini, Thierry Henry, Marcel Desailly, Fabien Barthez, Zinedine Zidane ou encore Ronaldo. Zlatan a toutefois eu droit à un privilège: à sa demande, il est reparti du musée avec un double de son buste réalisé par le sculpteur Éric Saint Chaffray.

(si)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.