Passer au contenu principal

PollutionPesticides et médicaments dépassent les limites autorisées dans les rivières

Petits ou grands, les cours d’eau suisses sont pollués à des niveaux non-autorisés et dangereux pour les organismes aquatiques, indique une étude de la Confédération.

Le Boiron de Morges, à son embouchure dans le Léman. En 2018, à 23 reprises, des dépassements des limites légales pour les produits toxiques ont été enregistrés dans l’eau de la rivière.
Le Boiron de Morges, à son embouchure dans le Léman. En 2018, à 23 reprises, des dépassements des limites légales pour les produits toxiques ont été enregistrés dans l’eau de la rivière.
©Florian Cella – A


Les résidus de pesticides et de médicaments n’épargnent aucune rivière du plateau suisse. Ces substances toxiques sont présentes dans des concentrations trop élevées par rapport à la loi, et ce dans toutes les stations de mesure du réseau de surveillance national. C’est ce que montrent les données du premier monitoring à long terme, uniforme et national des micropolluants dans les eaux de surface (NAWA), qui a débuté en 2018.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.