Passer au contenu principal

FootballPetit miracle du Real Madrid à «Gladbach»

Elvedi et Sommer ont été excellents, lors du nul arraché par le Real Madrid en déplacement au Borussia Mönchengladbach, dans le Groupe B de la Champions League (2-2).

Nico Elvedi a été au-dessus du lot.
Nico Elvedi a été au-dessus du lot.
KEYSTONE

Jamais le Real Madrid n'a été éliminé lors de la phase de poule de la C1 et après avoir été battu par le Shakhtar (2-3) à Bernabeau en ouverture de compétition, il a sans doute senti le vent du boulet mardi en Allemagne. La troupe de Zinédine Zidane sortait certes d'une victoire probante lors du Clasico, gagné le week-end dernier à Barcelone (1-3), mais reste scotchée à 1 point en Europe cette saison. Et que ce fût dur...

Marcus Thuram a été létal pour son 2e match en Ligue des Champions, compétition que son père Lilian n'a jamais gagnée («seulement» finaliste en 2003 avec la Juve). Le Français s'est montré clinique sur la première occasion des siens, ouvrant le score d'un joli plat du pied dès la 34e pour les Allemands, avant de marquer le 2-0 en parfait renard des surfaces à la suite d'un ballon relâché devant lui par Courtois (58e).

Le Real ne lâche rien

Les deux Suisses alignés au coup d’envoi ont été très bons. Sommer a notamment réussi un arrêt réflexe exceptionnel devant Asensio à la 38e minute. Il a aussi eu besoin d’un peu de chance, comme lorsqu’il a été sauvé par son poteau juste après la pause sur une frappe de ce même Espagnol. Devant lui, Nico Elvedi a encore une fois été parfait. Enfin pendant 87 minutes...

Car en toute fin de match, Benzema a relancé les siens à 3 minutes de la fin, puis Casemiro est allé arracher le nul au bout des arrêts de jeu! Décidément, Zinédine Zidane arrive toujours à s’en sortir.

Marseille se saborde

L'Olympique de Marseille savait qu'il devait faire le match parfait pour espérer gêner Manchester City (0-3) dans le groupe C, mais il s'est sabordé dès la 17e minute. Rongier a mal ajusté une passe latérale devant ses propres 16 mètres et De Bruyne en a profité pour offrir le premier but à Ferran Torres. Les Phocéens ont failli offrir également le 0-2 à Zinchenko sur une bévue de Balerdi. L’Ukrainien n’a, heureusement pour l’OM, pu que toucher le poteau (35e).

Jamais inquiétée, la formation de Pep Guardiola a classé l’affaire à la 76e par Gündogan, avant que Sterling n’en rajoute un à la 81e. Dans cette poule, Porto a vaincu l'Olympiakos (2-0), grâce à un but marqué tôt, dès la 11e, par Fabio Viera, puis une réalisation tardive d’Oliveira (85e).

«XS2 à l’origine du 10’000e

Dans le groupe D, Shaqiri a été titularisé pour la 2e fois de la saison par Jürgen Klopp contre Midtjylland (2-0), la première fois dans un match «qui compte». Le Suisse a joué dans un rôle de relayeur et été à l'origine du 10'000e but de l'histoire du Liverpool FC. «XS» a décalé Alexander-Arnold, qui a offert un caviar à Jota peu avant l'heure de jeu.

Plus que ce résultat minimaliste, c'est la blessure de Fabinho qui inquiète les Reds. Après la longue absence de Van Dijk, Liverpool va devoir se montrer inventif pour garnir sa charnière centrale dans les semaines à venir. Ou alors attendre le mercato d’hiver, qui ne débutera finalement que dans deux mois.

La surprise de la soirée a failli venir de la poule A et de Madrid, où l'Atlético n’a pas été loin de se faire renverser par un RB Salzbourg (3-2) qui méritait mieux. Les Autrichiens ont notamment pu compter sur un but de l'incroyable Dominik Szoboszlai (20 ans) pour faire douter la troupe de Diego Simeone, mais Joao Felix a inscrit un doublé (52e et 85) qui a fait rugir le coach argentin. RCA