Passer au contenu principal

LausannePlus de 200 activistes dénoncés après une manif non-autorisée

Les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin à un rassemblement qui a débuté mardi soir, avant une séance du Conseil communal lausannois.

La police lausannoise est intervenue pour "mettre fin aux troubles"  causés par les manifestants. (image d'illustration).
La police lausannoise est intervenue pour "mettre fin aux troubles" causés par les manifestants. (image d'illustration).
KEYSTONE

La police lausannoise a stoppé mardi soir une manifestation non autorisée et a procédé à un contrôle d'identité de tous les participants. Au total, 204 personnes seront dénoncées pour des infractions au Règlement Général de Police, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Au moins une centaine de personnes se sont rassemblées vers 17h30 dans les Jardins du Palais de Beaulieu, avant une séance du Conseil communal. Après avoir chanté et effectué une performance artistique, elles ont été sommées par la police de mettre un terme à leur action.

Rejoints par d'autres manifestants, elles ont alors formé un cortège d'environ 200 personnes qui s'est dirigé, à pied et à vélo, vers la place Saint-François, puis l'avenue de la Gare.

Tags injurieux

Vers 19h00, «après avoir constaté que plusieurs tags injurieux avaient souillé des véhicules des transports publics», la police a décidé de stopper le cortège pour «mettre fin aux troubles» qu'il avait causés, a-t-elle expliqué. L'événement a occasionné des perturbations de trafic, notamment pour les transports publics.

Le mouvement de désobéissance civile Extinction Rébellion avait appelé à cette manifestation pour réclamer à la commune de Lausanne une «politique environnementale responsable», indique-t-il sur Twitter.

ATS/NXP