Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Amérique du SudPlus de 400 ONG appellent à un abandon de l’accord UE-Mercosur

Des militants ont manifesté lundi devant l’ambassade du Brésil à Berlin pour dénoncer l’accord entre l’Union européenne et le Mercosur.

Vingt ans de négociations

Débloquer le processus

ATS

5 commentaires
Trier:
    omama

    Ils ont parfaitement raison ! Ce genre d'accord pousse à la destruction de la planète et je pense qu'il est déjà trop tard ! Maintenant ceux, ci- dessous et dessus qui pensent au combat gauche droite, ils sont d'un autre siècle, voire d'un autre millénaire est donc obsolètes et dépassés...Dépassés nous allons l'être très vite dans les années à venir.

    Et de toute façon dans ce type d'accord, le respect de normes environnementales n'est qu'une coquille vide, exemples tous ceux concernant l'exploitation des ressources en Afrique et dans lequel on retrouve l'adjectif durable qui ne veut juste rien dire. !

    Le concept de lutte contre la pauvreté est aussi une absurdité créé par les pays des Nord, pays qui n'étaient pas gouvernés par des gauchistes Idem pour la coopération au développement une autre coquille vide dont je ne vais pas faire l'historique ici !

    Réveillez-vous il va falloir partager les richesses et consommer local faute de quoi l'avenir sur cette planète sera tout sauf durable !

    Donc il faut abandonner cet accord et mettre en place un système de répartition des ressources, au nord il faudra qu'on se serre la ceinture et qu'on arrête de gaspiller autant, manger moins de calories, se déplacer moins....Donc fini le soja, les bananes l'éthanol, la viande (Argentine) nous pouvons nous en passez quant à ses pays il va falloir passer autre chose comme nous du reste !

    La question fondamentale est saurons le faire ? Je ne le pense pas.