Passer au contenu principal

Politique Plus de la moitié des nouveaux élus jouent la transparence

Si les Verts sont les plus enclins à la transparence, aucun UDC nouvellement élu ne s’est prêté à l’exercice, révèle une enquête de Lobbywatch.

La transparence varie fortement selon les partis.
La transparence varie fortement selon les partis.
KEYSTONE

Plus de la moitié des nouveaux membres du Parlement fédéral ont accepté de divulguer les revenus de leurs activités extraparlementaires. Les Verts sont les plus enclins à la transparence, alors qu’aucun UDC nouvellement élu ne s’est prêté à l’exercice, selon une enquête de Lobbywatch.ch publiée lundi.

Les résultats sont encourageants, selon la plateforme pour la transparence dans le financement de la vie politique. Sur les 79 nouveaux élus, 44 (soit 55,7%) dévoilent leurs gains issus de mandats privés. Deux parlementaires déclarent même une partie de leurs indemnités.

La transparence varie fortement selon les partis. Sur les 23 nouveaux élus verts, 21 publient leurs revenus (91,3%). Suivent ceux du PS, avec 54%. Les Vert’libéraux et ceux du groupe du centre (PDC-PEV-PBD) affichent une part de 50%, tandis que les nouveaux PLR sont 30% à accepter la transparence.

L’UDC ferme la marche: aucun des onze nouveaux députés ne souhaite dévoiler ses revenus provenant de mandats exercés dans des associations, des organisations ou des entreprises.

ATS/NXP