Passer au contenu principal

Dégâts dans le Gros-de-Vaud Des fous du volant saccagent des terrains de foot

Un ou des inconnus ont labouré les pelouses de Poliez-Pittet, Vuarrens et Étagnières ces derniers jours. Les agriculteurs sont coutumiers du phénomène.

Les traces des dérapages nocturnes étaient encore bien visibles vendredi après-midi sur la pelouse du terrain du FC Poliez-Pittet
Les traces des dérapages nocturnes étaient encore bien visibles vendredi après-midi sur la pelouse du terrain du FC Poliez-Pittet
Odile Meylan

Sur le terrain du FC Poliez-Pittet, les dessins formés par de profondes traces de pneus dans la nuit de mardi à mercredi font penser à une signature géante. On ne connaît toutefois pas l’identité du ou des conducteurs qui ont pris l’air de jeu pour une piste de drift, cette discipline de sport automobile dans laquelle les pilotes s’affrontent à grands coups de glissades maîtrisées.

«C’est d’une stupidité effarante et un manque de respect par rapport à tous ceux qui œuvrent pour le club.»

Thierry Zenker, président du FC Poliez-Pittet

«Je n’ai pas de mots assez forts pour décrire cette situation, a réagit sur Facebook le président du club Thierry Zenker. C’est d’une stupidité effarante et un manque de respect par rapport à tous ceux qui œuvrent pour que le club puisse vivre et jouer dans les meilleures conditions.» Contacté ensuite par téléphone, il souligne aussi les conséquences financières: «Nous louons le terrain à la Commune, mais c’est sûr que nous serons impactés. Or, comme tous les clubs, nous nous trouvons déjà dans une situation difficile, puisque nous sommes privés de repas de soutien ou de tournois.» La Commune a évidemment porté plainte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.