Passer au contenu principal

Série noireUne nouvelle alerte à la bombe touche Morges

Les pompiers et les patrouilles de police ont à nouveau été mobilisés pendant une demi-journée sur le site de Marcelin.

Mardi déjà, les élèves avaient patienté plusieurs heures avant de pouvoir regagner leurs classes ou leur domicile.
Mardi déjà, les élèves avaient patienté plusieurs heures avant de pouvoir regagner leurs classes ou leur domicile.
Journal de Morges

Et de quatre. Au lendemain d’une double alerte à la bombe à Morges, rebelote ce mercredi vers 12 h 45 où les bâtiments qui accueillent apprentis, gymnasiens ainsi que la Direction générale de l'agriculture ont été évacués à l’arrivée de nombreuses patrouilles de polices et de véhicules des pompiers du SIS Morget.

La routine, en fait, puisque la scène n’a plus rien d’exceptionnelle sur les hauteurs morgiennes. Si plusieurs classes du gymnase ont donc répété l’opération consistant à «poireauter» des heures sur les terrains de football en attendant que la zone soit déclarée «sûre» par les spécialistes du déminage, les troisièmes années ont échappé à la corvée puisqu’il s’agissait de la journée des «sorties culturelles» mercredi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.