Passer au contenu principal

La cuisinière primée sait se montrer très nature

Elle excelle aux fourneaux des Trois Couronnes et vient de remporter le Grand Prix Joseph Favre, devant un jury de 21 étoiles Michelin.

Cécile Panchaud se sent bien dans cet Hôtel des Trois Couronnes qui l'a soutenue à fond pour le concours.
Cécile Panchaud se sent bien dans cet Hôtel des Trois Couronnes qui l'a soutenue à fond pour le concours.
Chantal Dervey

On l’avait connue toute timide, commis de Franck Giovannini au prestigieux concours du Bocuse d’or, à Lyon. Ils avaient terminé à une prestigieuse 3e place, alors que la jeune cuisinière d’Ollon était nommée meilleur commis du concours. On la retrouve vainqueur du Grand Prix Joseph Favre, l’autre week-end à Martigny, où un jury comptabilisant 21 étoiles Michelin (Guy Savoy, Michel Troisgros, Rasmus Kofoed, Peter Knogl ou Stéphane Décotterd, entre autres) a apprécié sa cuisine délicate des produits valaisans, la truite, le chevreuil ou la châtaigne. «C’était impressionnant, il y avait 400 VIP dans les coulisses et 5000 personnes qui sont passées nous voir travailler dans nos boxes. Nous qui avons l’habitude de travailler dans la discrétion des cuisines, ça nous change.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.