Passer au contenu principal

Engagée contre le sida et pour les malades

La Genevoise Alexandra Calmy se bat depuis des années contre le virus, en Suisse et à l’étranger.

Steeve Iuncker-Gomez

Elle n’aime pas les métaphores guerrières, mais comment le dire autrement? Si ce 1er décembre est la Journée mondiale de lutte contre le sida, Alexandra Calmy, elle, se bat toute l’année contre ce virus qui n’est jamais loin quand elle parle. Comme une menace contre laquelle elle a senti dès l’adolescence qu’il fallait agir, une nécessité de défendre les personnes infectées et une bataille, médicale et politique, menée avec les associations actives dans le domaine. Dans son bureau, on découvre des bibelots provenant du monde entier, des affiches, des photos de collègues… «C’est un peu fourre-tout», sourit celle qui est médecin adjointe au service des maladies infectieuses des Hôpitaux universitaires genevois (HUG), et responsable de l’Unité VIH/sida. Elle propose un café au caramel avant de discuter comme on le ferait avec une vieille copine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.