Passer au contenu principal

Jean-François Démonet n’oubliera jamais ceux qui perdent la mémoire

À la tête du Centre Leenards de la mémoire, le neurologue achève bientôt sa carrière.

Odile Meylan

La veille de notre entretien, Jean-François Démonet nous annonce que, malade, il doit y renoncer. «Je ne crois pas que ce soit le coronavirus», rassure-t-il, souffrant d’une bronchite qui durera tout de même dix jours. Mais l’épidémie de Covid-19 aura eu raison de la Semaine du cerveau de Lausanne, prévue cette semaine et à laquelle le Centre Leenards de la mémoire du CHUV, qu’il dirige depuis 2011, aurait dû participer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.