Passer au contenu principal

Le passionné de libellules se met aux bisons

Alain Maibach, biologiste

Alain Maibach regarde la nature avec des yeux d’enfant et la raconte en vieux briscard. Au bord de l’étang du Buron, à Penthéréaz, le biologiste joue à domicile. Il sait les chemins forestiers, explique la faune locale, et savoure les teintes automnales d’une végétation qu’il connaît par cœur. Son bureau d’études en environnement est basé à Oron-la-Ville mais il pose ses dossiers et son œil avisé sur bon nombre d’espaces verts du canton de Vaud. Et au milieu, il y a ce projet un peu fou et inédit en Suisse: la création d’une cellule de conservation du bison d’Europe, qui permettra à ces animaux menacés de résider dans les bois de Suchy. Les graines de la passion d’Alain Maibach pour la faune et la flore ont été semées du côté d’Yverdon, dans les années 60.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.