Passer au contenu principal

Le poseur de questions prône la désobéissance

Le pédiatre et thérapeute de familles Nahum Frenck évoque 16 cas problématiques et universels dans «Défis de familles».

Je commets les mêmes erreurs que mes patients. Si j’avais été parfait, mes enfants auraient eu des problèmes mentaux! (Photo: Florian Cella)
Je commets les mêmes erreurs que mes patients. Si j’avais été parfait, mes enfants auraient eu des problèmes mentaux! (Photo: Florian Cella)
Florian Cella

On repart forcément de chez Nahum Frenck avec des choses à lire. Le pédiatre et spécialiste de la thérapie systémique vient lui-même de publier «Défis de familles», avec son confrère Jon Schmidt. Un ouvrage qui expose 16 cas rencontrés en thérapie et leur dénouement. Il nous reçoit chez lui, entre ses multiples bibliothèques peuplées de statuettes Art nouveau et constellées de photos de ses deux enfants et cinq petits-enfants. Sur celle qui tapisse sa chambre, il a collé cette citation de Jacques Attali: «Contempler sa bibliothèque, c’est rêver qu’on ne saurait mourir avant d’avoir lu tous les livres qui la remplissent.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.