Passer au contenu principal

Reclus dans l'immensité des eaux caribéennes

L’ingénieur yverdonnois Jérôme Béguin et son amie prévoyaient de traverser l’Atlantique en voilier. Ils sont coincés à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Jérôme Béguin et Lise Vogler sur leur Mimosa, à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.
Jérôme Béguin et Lise Vogler sur leur Mimosa, à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.
Vanessa Cardoso

Jérôme Béguin devrait être dans les starting-blocks en cette fin de mois d’avril. Dans les derniers préparatifs d’une transatlantique qu’ils imaginent depuis un an avec son amie, Lise Vogler. Une traversée d’océan qu’ils ont rêvée comme le début d’une nouvelle vie, loin d’un quotidien terrien dans lequel le couple ne se reconnaissait plus. «L’idée, c’était de vivre une expérience personnelle où l’on se contraindrait à avoir besoin de moins de choses», raconte l’ingénieur en microtechnique yverdonnois. Le couple a quitté la cité thermale le 15 janvier, leur vie dans deux valises chacun.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.