Passer au contenu principal

La reine des particules traque l'origine du big bang

Fabiola Gianotti vient d'être reconduite à la tête du CERN, qu'elle dirige depuis 2016.

VALENTIN FLAURAUD/KEYSTONE

Après quinze règnes masculins successifs, Fabiola Gianotti fut la première femme à être nommée à la tête du Centre européen de recherche nucléaire (CERN), en novembre 2014. Baptisée la reine des particules, la physicienne a succédé, début 2016, à l’Allemand Rolf Heuer. Et voilà que le CERN vient de lui renouveler sa confiance pour un deuxième mandat complet de cinq ans. Une nouvelle première pour le plus éminent laboratoire de physique des particules du monde.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.