Passer au contenu principal

La star montante des labos ne craint pas l’insuccès

Lauréate du Prix Latsis 2018, Andrea Ablasser conduit ses recherches en immunologie à l’EPFL, loin des paillettes.

Chantal Dervey

Dans le laboratoire d’Andrea Ablasser, à l’EPFL, quelques chercheurs s’affairent avec une concentration maximale, le visage rivé sur leurs écrans ou leurs éprouvettes. On cherche la patronne, qui est aussi la lauréate du Prix Latsis 2018, l’une des plus importantes récompenses scientifiques du pays. À 10h, elle n’est pas là. «Normalement, elle arrive très tôt le matin», s’étonne une de ses collaboratrices.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.