Passer au contenu principal

Le syndic a affronté un double séisme

La commune de Jean-Pierre Rochat a dû se réinventer du jour au lendemain, mais les drames n'ont pas besoin du virus pour se nouer.

Olivier Vogelsang

Jusque-là tout allait bien. À peu près. Pas trop mal. Au téléphone en fin de semaine, Jean-Pierre Rochat nous parlait de l’étrange vie d’un syndic en temps de crise, à Chavannes-près-Renens: le coup de stress lorsque le rideau viral est tombé sur la Suisse, le confinement qui, quand même, n’est pas une prison, et les questions que pose l’avenir. Puis tout a basculé. Le lendemain, son collègue municipal, Fathi Othmani, s’est effondré chez lui, terrassé par une crise cardiaque. Tragédie ordinaire en des temps extraordinaires, la mort a rappelé qu’elle n’est pas la chasse gardée du Covid-19.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.